Prospective

Ces 10 technologies vont tout changer dans les 5 ans à venir selon Gartner

| mise à jour

Les 10 technologies clefs pour 2019 que vient de publier Gartner ont d’ores et déjà fait l’objet de nombreux articles sur notre site et dans notre magazine. De la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les expériences immersives, (re)découvrons ces innovations qui seront à l’origine des disruptions et business models dans les 5 ans à venir selon le géant du conseil.

(Source: leungchopan / Fotolia.com)
(Source: leungchopan / Fotolia.com)

«Maillage numérique intelligent.» Ce sont les trois mots qui résument la vision de Gartner, établie sur la base des «10 tendances technologiques stratégiques» pour 2019 identifiées par le cabinet de conseil. Dans une vidéo postée sur Youtube ce 15 octobre, David Cearley, vice-président de Gartner, explique qu’ensemble et propulsées par l’intelligence artificielle, elles vont connecter toujours plus de personnes, d’entreprises, d’objets et de services, et faire fusionner les mondes numérique et physique.

1/ Les objets autonomes

La première technologie clef pour 2019 regroupe toutes «les choses autonomes qui utilisent l’IA pour interagir plus naturellement avec leur environnement.» Gartner met ici dans le même sac les robots (comme ceux adoptés par la Banque Cantonale Vaudoise ou Mediamarkt), les véhicules autonomes (la course est lancée entre Volkswagen, Toyota-Uber, le chinois Baidu et le pionnier Waymo), les drones (ceux qui livrent les hôpitaux suisses comme ceux qui sauvent les surfeurs des requins en Australie), les appareils électroménagers (telle la machine à boissons saines), mais aussi les agents (chatbots, RPA,... tous ces possibles qui vont notamment bouleverser le service clients).

2/ L’analytics augmenté

«D'ici 2020, plus de 40% des tâches de data science seront automatisées», assurent les experts de Gartner. Devant la croissance exponentielle des données à traiter, la pénurie de data scientists sera comblée d’ici 2020 à la fois par des algorithmes apprenants de plus en plus performants et capables de lutter contre les biais, et par la multiplication rapide du nombre de «citizen data scientists», des «experts-citoyens» (comme il existe des «citizen developpers», voir point suivant) à même de tirer parti des résultats de ces analyses augmentées. L’outil «Trust and Transparency» d’IBM que nous vous avions présenté le mois dernier va déjà dans ce sens.

3/ Le développement piloté par l'intelligence artificielle

Notre magazine de juillet-août était consacré à la troisième tendance technologique stratégique identifiée par Gartner: des outils qualifiés de low-code ou no code qui permettent de créer des applications sans savoir programmer ou presque. A ce sujet, (re)lisez notre enquête intitulée «De plus en plus d’applications sont conçues en dehors de la DSI».

4/ Les jumeaux numériques

Le concept de représentations numériques d’objets ou de systèmes réels (usine, ville, aéroport) est ancien. Mais ces jumeaux numériques vont prendre une dimension supplémentaire selon le cabinet de conseil, en devenant plus robustes et plus imbriqués avec le monde réel qu’ils sont désormais capables de surveiller et sur lequel il peuvent agir. Les capacités d’analyses augmentées évoquées plus haut et dont seront dotés ces digital twins participeront à leur essor selon les auteurs du rapport. Les 10 millions de dollars levés par le vaudois Akselos et les initiatives sur ce terrain de SAP tendent à leur donner raison.

5/ L’Edge puissance 2

Avec la multiplication des objets connectés, Gartner prévoit «une augmentation constante de l'intégration de capteurs, de stockage, de calcul et de capacités AI avancées dans les périphériques», afin de réduire les temps de latence et les coûts du réseau étendu (WAN). Cet été Microsoft a d’ailleurs sorti Azure IoT Edge de sa version bêta tandis que HPE investissait 4 milliards de dollars pour innover dans l’Edge Computing. Interviewée la semaine dernière, la start-up zougoise HumanAi nous a de son côté parlé d’«Edge AI».

6/ Les technologies immersives

La maturité des agents conversationnels alliée à celle des réalité augmentée, virtuelle et mixte vont nous plonger dans des expériences de plus en plus immersives, qu’elles soient sociales, commerciales ou au service de la productivité en entreprise. C’est en effet à travers ces technologies, que le digital s’empare du monde réel. A Lausanne, la réalité virtuelle est déjà utilisée pour former des infirmières. La capitale du canton de Vaud accueille aussi depuis septembre un centre de recherche de Magic Leap. ICTjournal a récemment consacré un dossier à ces technologies qui veulent rendre palpable la réalité virtuelle.

7/ La blockchain

On ne la présente plus tant elle est omniprésente. Elle fait évidemment partie des technologies sélectionnées par le Gartner. La blockchain et ses registres distribués sont utilisés pour certifier les transactions financières mais aussi les échanges d’énergie ou pour sécuriser la supply chain. Mais attention, elle a aussi ses maillons faibles, comme le soulignait notre édition du mois de juin. En charge du projet Transparency-One de SGS, Guy Escarfail nous disait même qu’elle pouvait s’avérer «très dangereuse».

8/ Les espaces intelligents

Villes, bureaux, magasins… les lieux deviennent de plus en plus intelligents. Une conséquence du fait que «les technologies individuelles émergent de leurs silos pour travailler ensemble afin de créer des environnements de collaboration et d'interaction.» Une thématique sur laquelle travaillent par exemple le Smart Lab lausannois de Romande Energie et le laboratoire d’électronique de l’EPFL. Bien plus à l’est, le géant chinois Alibaba a déjà déployé sa solution de gestion du trafic City Brain dans la ville de Hangzou et a signé un contrat pour faire de même à Kuala Lumpur, en Malaysie.

9/ L'éthique et la protection de la vie privée

Aujourd’hui, les consommateurs veulent à la fois personnalisation et privacy. Un casse-tête que ne pourront s’épargner de résoudre les entreprises si elles ne veulent pas être victimes d’un bad buzz qui pourrait leur être fatal explique Gartner. A cet égard, en 2018, le RGPD n’a pas secoué que l’Europe mais toute la planète tech. Tandis que la Suisse s’inquiète de son retard en matière de protection des données personnelles, les sociétés privées multiplient les initiatives pour rassurer leurs clients et utilisateurs et se dotent de chartes de bonne conduite pour éviter toute utilisation malveillante de leurs intelligences artificielles. Après une décennie d’engouement, l’éthique de la tech est devenue une préoccupation majeure comme le soulignait un article de notre édition spéciale «10 ans».

10/ L’informatique quantique

«Alors qu'un ordinateur classique lirait tous les livres d'une bibliothèque de façon linéaire, un ordinateur quantique lirait tous les livres simultanément» vulgarise Gartner qui met cette informatique, fondée sur l’état quantique des particules, en dernière place de sa liste des technologies stratégiques. Le cabinet de conseil prend malgré tout des pincettes. Selon les auteurs de ce rapport et même si Fujitsu a déjà lancé en mai de cette année un service cloud de calcul de niveau quantique et qu’IBM a annoncé les noms des premiers clients de son ordinateur quantique, la phase exploratoire d’utilisation de cette innovation durera encore jusqu’en 2022.

Webcode
DPF8_111394