Cloud quantique

Fujitsu propose du calcul de niveau quantique en mode as-a-Service‏

| mise à jour

Fujitsu a lancé un service cloud de calcul de niveau quantique, basé sur ses puces de «Digital Annealing» reposant sur une architecture dédiée aux problèmes d'optimisation combinatoire. De quoi permettre un traitement big data en un temps record.

Le Dr. Joseph Reger, CTO de Fujitsu pour la région EMEIA, dévoilant une «Digital Annealing Unit» lors d’un événement. (Source: Fujitsu)
Le Dr. Joseph Reger, CTO de Fujitsu pour la région EMEIA, dévoilant une «Digital Annealing Unit» lors d’un événement. (Source: Fujitsu)

Le fournisseur japonais Fujitsu lance un service cloud permettant de profiter de capacité de calcul de puces ultra performantes dont l’architecture s’inspire des phénomènes quantiques. Fujitsu fait la distinction entre son concept de calcul et les ordinateurs quantiques qui, selon la firme nipponne, sont aujourd’hui encore passablement freinés par des limitations matérielles. Fujitsu a dès lors imaginé le concept de «Digital Annealing» reposant sur une architecture dédiée aux problèmes d'optimisation combinatoire, avec les avantages des circuits numériques (dont un degré élevé de flexibilité dans la conception et une vitesse élevée).

Basée sur ces puces quasi-quantiques couplées à des technologies d'IA et de Big Data, la nouvelle offre Digital Annealer Cloud Service de Fujitsu se destine à la résolution de problèmes combinatoires très spécifiques, nécessitant un volume de calcul massif. Le fournisseur japonais mentionne des applications possibles dans des domaines multiples, dont la logistique ou le marketing digital. Le service peut ainsi permettre l'optimisation des parcours des employés dans les entrepôts et le placement des pièces en stock. Digital Annealer Cloud Service promet en outre d’améliorer la précision du ciblage publicitaire personnalisé en marketing numérique, en exploitant des données pour chaque élément d’une page web. Fujitsu voit aussi du potentiel dans la pharma (accélération de la recherche de similitudes dans les molécules pour la découverte de médicaments) et les transports (pour orchestrer le trafic et éviter la création de bouchons). D’ores et déjà disponible au Japon, ce service de calcul quasi-quantique en mode cloud sera prochainement également proposé ailleurs en Asie, ainsi qu’en Amérique du Nord et en Europe.

Big Blue prévoit une offre commerciale d’ordinateurs quantiques sur le cloud

Fujitsu n’est pas le premier fournisseur à  porter la puissance du calcul quantique dans le cloud. Investi dans la recherche en informatique quantique depuis des années, IBM a lancé en 2016 la plateforme IBM Quantum Experience, qui rendait accessible une modélisation de processeur quantique de 5 qubits via le cloud (contrairement aux bits, les qubits présentent la particularité de pouvoir être au même moment dans un état 1 et 0.) Ce calcul quantique en mode as-a-Service, s’adressant aux chercheurs, a depuis été boosté pour proposer une puissance de 20 qubits. Big Blue travaille en outre sur IBM Q, une offre commerciale d’ordinateurs quantiques universels qui sera proposée via la plateforme cloud de Big Blue. Cette offre ciblera les scientifiques mais aussi les entreprises.

 

Webcode
DPF8_92984