Télécommunications

Réseau 5G lancé par Swisscom: l’économie suisse pourra-t-elle en profiter?

| mise à jour

Swisscom a activé dans plusieurs villes son réseau 5G. Mais pour l’heure, la technologie ne peut être exploitée pleinement par les opérateurs suisses. La compétitivité du pays risque d’en pâtir, met en garde l’Association Suisse des Télécommunications.

Les clients ne peuvent pas encore bénéficier de la pleine performance de la 5G. (Source: Manuel Schönfeld / Fotolia.com)
Les clients ne peuvent pas encore bénéficier de la pleine performance de la 5G. (Source: Manuel Schönfeld / Fotolia.com)

Lausanne, Genève, Zurich ou encore Estavayer-le-Lac: autant de villes couvertes par le réseau 5G activé aujourd’hui par Swisscom dans 54 localités. Les premiers appareils compatibles avec cette norme devraient débarquer sur le marché d’ici quelques mois.

A l'instar de Sunrise et de Salt, le géant bleu s’est vu attribuer le droit d’utiliser les nouvelles fréquences 5G à partir du 17 avril 2019 et pendant une durée de 15 ans. Alors que la Confédération souhaite que la moitié du territoire soit couvert d’ici 2024, Swisscom a pris les devants en annonçant vouloir couvrir plus de 90% de la population dès fin 2019. Si le concurrent Salt n’a pas encore communiqué ses plans, Sunrise a annoncé fournir de la 5G à 150 villes suisse.

De nouvelles opportunités pour l’économie

Selon une étude de l’Association Suisse des Télécommunications (ASUT), l’adoption de la 5G créera 137’000 emplois et générera une valeur de production de 42,4 milliards de francs d’ici 2030. Un montant qui devrait représenter environ 3% de la production suisse. Toujours selon l’ASUT, la 5G pourrait produire CHF 44,15 milliards de bénéfices socio-économiques par an en Suisse. Ces prédictions profiteront au développement de quatre secteurs clés: la santé, l’automobile, les transports et l’énergie. Outre le fait de permettre une connexion internet jusqu’à dix fois plus rapide qu’actuellement, la 5G promet de réduire la latence. Cela aura pour but d’accélérer le développement d'applications IoT et de l’internet industriel en optimisant les échanges de données entre capteurs et objets connectés.

Pour exploiter pleinement le potentiel de cette nouvelle technologie, cette dernière doit être déployée rapidement et avec son plein potentiel. Un pari loin d’être gagné au vu des débats qui entourent la mise en service de la 5G. En effet, les cantons de Vaud, de Genève et du Jura ont annoncé privilégier le principe de précaution au regard des éventuels effets néfastes sur la santé. La construction d’antennes sur ces territoires romands est gelée dans l’attente d’études clarifiant les risques encourus par le déploiement de la 5G.

L’ASUT prévient que tout retard du déploiement complet de l’infrastructure 5G, entraînera des pertes et réduira la compétitivité du pays. De son côté, Swisscom estime qu’il est nécessaire d’adapter l’ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI). Selon l’entreprise, la réglementation est caduque et entrave le développement de la 5G. En raison du cadre réglementaire actuel, les clients ne peuvent pas bénéficier de la pleine performance de la 5G.

Tags
Webcode
DPF8_135599