No future?

Genève et Vaud viennent refroidir les ambitions des opérateurs dans la 5G

| mise à jour

Alors que Vaud a gelé l'installation d'antennes 5G, le Grand Conseil genevois a adopté une motion pour un moratoire concernant le déploiement de cette technologie. De quoi refroidir les ambitions de Swisscom et Sunrise, en course pour proposer le premier une couverture nationale de la 5G.

(Source: France64160)
(Source: France64160)

L’impact éventuel de la 5G sur l'environnement et la santé suscite des craintes. Au point que le canton de Vaud a décidé de retenir l'installation d'antennes 5G dans certaines communes, en attendant les conclusions du rapport de l'Office fédéral de l'environnement sur cette nouvelle technologie. Des précisions apportées au micro de la RTS par Jacqueline de Quattro, conseillère d’Etat vaudoise en charge du territoire et de l'environnement, évoquant le principe de précaution. La conseillère d’Etat avait d’abord créé une certaine confusion, politiciens et journalistes ayant compris que la canton avait formellement adopté un moratoire sur le sujet.

Le Grand Conseil genevois veut des études pilotées par l’OMS

Le Grand Conseil genevois a quant à lui fait un pas de plus, en adoptant une motion qui «invite le Conseil d’Etat à mettre en place un moratoire concernant l’installation de la 5G sur le territoire de la République et canton de Genève tant que des études scientifiques indépendantes de l’industrie démontrent la non-nocivité de la 5G sur le corps humain.» Le Grand Conseil genevois demande en outre que ce soit l’OMS qui pilote ces études.

Quid des ambitions des opérateurs?

Alors que Neuchâtel avait déjà gelé le délivrance de permis de construire concernent des antennes 5G, les coups de frein vaudois et genevois ont de quoi refroidir davantage les ambitions des opérateurs, qui se sont lancés dans une course pour assurer au plus vite une couverture nationale de ce protocole de communication. Swisscom a le projet de proposer la 5G dans toute la Suisse d’ici la fin de l’année et a déjà mise en vente un smartphone 5G.

De son côté, Sunrise a annoncé avoir déjà déployé la 5G dans 150 localités et entend poursuivre «l'expansion de la 5G pour que la Suisse reste dans le top 5G et pour offrir à ses clients la meilleure couverture 5G, si les réserves d'expansion permettent de respecter les valeurs limites de rayonnement strictes imposées par la Suisse.» A noter que pour tenter d’apaiser les craintes que suscite la 5G, l’Association suisse des télécommunications (asut), Swisscom et Sunrise ont publié il y a peu une vérification d’informations et croyances populaires circulant au sujet de la 5G, soulignant que «la désinformation au sujet de la technologie mobile 5G a le vent en poupe.»

La 5G en Suisse se voit donc prise dans un dilemme habituel face à l'apparition de nouvelles technologies, dilemme opposant le progrès technoscientifique et le principe de précaution. Outre le fait de permettre des connexions mobiles boostées, la 5G promet d’accélérer le développement d'applications IoT et de l’internet industriel en optimisant les échange de données entre capteurs et objets connectés.

Tags
Webcode
DPF8_134784