Dossier

Elles sont informaticiennes en Suisse romande: témoignages

| mise à jour

ICTjournal donne la parole à cinq informaticiennes de Suisse romande qui, mieux que quiconque, connaissent les barrières freinant l’accession des femmes à ce milieu qui reste encore très masculin. Elles ont aussi de nombreuses idées pour remédier à cette situation.

Marta Martinez-Camara (GirlsCoding), Silvia Quarteroni (ELCA), Assia Garbinato (Vaudoise Assurances), Anaig Maréchal (Microsoft), Julia Aymonier (Ecole hôtelière de Lausanne).
Marta Martinez-Camara (GirlsCoding), Silvia Quarteroni (ELCA), Assia Garbinato (Vaudoise Assurances), Anaig Maréchal (Microsoft), Julia Aymonier (Ecole hôtelière de Lausanne).

«Plus j’avance dans ma carrière, plus les femmes se font rares»

Data Scientist chez Sqooba, Marta Martinez-Camara est aussi co-fondatrice de l’association GirlsCoding qui encourage les jeunes filles à apprendre l’informatique. Elle explique les nombreux freins à voir davantage de femmes travailler dans l’IT, tout en reconnaissant certains progrès.
>> Lire l’interview

«Je ne crois pas à la discrimination positive»

Experte en intelligence artificielle chez ELCA, Silvia Quarteroni pense qu’il faut casser les stéréotypes de genre et que les femmes ont avant tout besoin d’un environnement de travail équitable pour réussir.
>> Lire l’interview

«Je ne me suis jamais sentie étrangère à cet univers»

Assia Garbinato est Head of Data group chez Vaudoise Assurances. Elle estime que les femmes ont beaucoup à apporter aux métiers de l’informatique, qui souffrent de l’image du geek et qui peuvent à tort sembler inaccessibles.
>> Lire l’interview

«Je vois ma différence comme une force»

Spécialiste en intelligence artificielle chez Microsoft, Anaig Maréchal pense que l’évolution de l’informatique offre de nouvelles opportunités pour les femmnes. Elle regrette de ne pas avoir été initiée plus jeune à la programmation.
>> Lire l’interview

«J’encourage les femmes à assumer des rôles de leadership»

A la tête de l’informatique de l’Ecole hôtelière de Lausanne, Julia Aymonier constate que les femmes doivent davantage prouver que les hommes pour faire carrière dans l’IT. Elle estime que les femmes disposent de compétences de communication particulièrement utiles dans le domaine et cherche à accroître leur présence au sein de son organisation.
>> Lire l’interview

Retrouvez l’intégralité de notre dossier consacré aux femmes dans l’informatique.

Tags
Webcode
DPF8_119117