Femmes dans l'IT

«Je vois ma différence comme une force»

| mise à jour

Spécialiste en intelligence artificielle chez Microsoft, Anaig Maréchal pense que l’évolution de l’informatique offre de nouvelles opportunités pour les femmnes. Elle regrette de ne pas avoir été initiée plus jeune à la programmation.

Quelle est votre expérience de carrière dans l’informatique en tant que femme?

Je n’ai jamais vraiment réfléchi à ma carrière «en tant que femme». J’ai suivi mes intérêts et j’ai saisi les opportunités et les challenges, comme dans n’importe quelle voie. Bien sûr, j’ai parfois fait face à des remarques telles que «c’est drôle, tu ne ressembles pas à une développeuse», comme s’il y avait un critère de look dans l’IT. Mais en général, mes collègues ont salué la diversité que j’apportais à l’équipe, et le regard peut-être différent que je porte sur les projets. Je vois ma différence comme une force.

Que faites-vous pour encourager la diversité et les femmes au sein de votre organisation?

Microsoft organise régulièrement des évènements permettant aux jeunes filles d’avoir une première expérience avec le code et de discuter avec des employées. Je participe également à un groupe d’échange international «Technical Women at Microsoft» qui permet de discuter de nos points de vue et expériences respectives. Il est intéressant d’ailleurs d’y trouver un regard multiculturel. Après un an dans mon équipe actuelle, je constate déjà une différence grâce aux efforts de recrutement RH: nous sommes toujours peu de femmes mais notre effectif a doublé.

A votre avis, pourquoi les initiatives pour promouvoir les femmes dans le domaine IT ne rencontrent-elles que peu de succès?

Je pense que bien souvent, ce type d’initiatives ne se présente que trop tard dans la vie des femmes. Ma première expérience de code remonte à l’université. Avant cela, je n’aurais jamais pensé à faire ma carrière dans l’informatique car je n’avais simplement jamais testé le sujet. J’aurais aimé découvrir ce domaine plus tôt, mais en tant que fille ce n’est malheureusement pas quelque chose qui vient naturellement à l’esprit, même si j’ai toujours aimé les sciences et la technologie. J’estime donc que ce n’est pas seulement à l’approche du choix des études supérieures qu’il faut mener des initiatives mais dès le plus jeune âge, pour laisser le temps aux vocations de se développer. D’ailleurs, il existe désormais plein d’applications ludiques pour apprendre l’informatique aux enfants.

Quels conseils donneriez-vous aux femmes désireuses de faire carrière dans l’IT?

Je leur dirais de foncer. Nous vivons aujourd’hui une époque passionnante dans l’IT, avec de nombreuses tendances naissantes comme le cloud et l’intelligence artificielle. De plus, de nombreuses entreprises cherchent désormais davantage de diversité parmi les employés, et être une femme peut être perçu comme un atout. Je dirais que la plus grande difficulté ne réside pas dans l’accès à une carrière mais plus dans le choix d’un métier parmi le panel énorme qu’offre l’IT. Il est possible de se renseigner et se former facilement sur beaucoup de sujets grâce aux cours en ligne de qualité disponibles sur des sites comme Coursera, EDX ou LinkedIn. L’important est d’être à jour sur les dernières technologies, car c’est un domaine qui évolue très vite.

Le monde du travail se transforme, y compris dans le domaine IT. Ces changements vont-ils créer de nouvelles opportunités pour les femmes?

Je pense que le domaine IT se transforme désormais avec la demande de davantage de soft skills, ce qui peut favoriser un changement d’image et faire moins peur aux femmes qui pensent que l’informatique se borne à coder derrière son PC. Les nombreux sujets actuels relatifs à la protection des données nécessitent parfois des compétences proches de la philosophie par exemple. La conception d’applications intelligentes de type chatbot demande à la fois un développement informatique et un développement cognitif, pour donner un côté plus humain à l’app. De plus, l’IT est devenue nécessaire dans presque tous les secteurs d’activités, ce qui permet de poursuivre tous types de passions, l’aéronautique, la finance, le commerce…

Tags
Webcode
DPF8_116295