Blockchain

Une société suisso-estonienne chargée de développer le carnet de vaccination digital de l’OMS

La société suisso-estonienne Guardtime se chargera du projet pilote de l’OMS pour le développement d’un certificat de vaccination international numérique basé sur la blockchain.

L’OMS a signé un accord de partenariat avec l’Estonie pour le développement d’une version numérique du certificat international de vaccination. Le projet pilote initial a été confié à Guardtime, une société suisso-estonienne basée à Lausanne et spécialisée dans la blockchain, qui collabore déjà avec SICPA pour des certificats sanitaires de Covid-19. Le système destiné à gérer le carnet de vaccination international de l’OMS s’appuiera d’ailleurs sur la même blockchain KSI, ainsi qu’un service de confiance conforme à la règlementation européenne (EIDAS) et la plateforme de partage des données du gouvernement estonien (X-ROAD).

Le projet pilote de Guardtime permettra de valider la capacité de l'infrastructure et de tester la fonction de preuve du vaccin, le mécanisme permettant de prioriser certaines populations, ainsi que des outils pour le suivi de la vaccination à différents niveaux géographiques.

«Nous sommes très fiers de pouvoir soutenir l'OMS dans sa recherche d'une infrastructure numérique mondiale évolutive pour la certification de la vaccination. Cela représente une opportunité importante de montrer comment la technologie KSI Blockchain de Guardtime peut s'adapter à des milliards de personnes dans le monde... Ce que nous offrons à l'OMS et aux États membres participants, c'est de la rapidité : le produit est construit et éprouvé en production et l'infrastructure nécessaire peut être déployée en quelques semaines», commente Ain Aaviksoo, Chief Medical Officer chez Guardtime Health.

Tags
Webcode
DPF8_193010