Factures cloud

Apple débourse 30 millions de dollars par mois pour les services cloud d’Amazon

| mise à jour

Apple serait l’un des plus gros clients d’Amazon Web Services (AWS), avec des dépenses mensuelles moyennes de 30 millions de dollars depuis le début de l’année, rapporte CNBC.

(Source: Apple)
(Source: Apple)

Les deux A des Gafa ont une relation d'affaires particulièrement intime, souligne le média US CNBC. Amazon a beau être un concurrent d’Apple, notamment sur le marché des divertissements en ligne, la marque à la pomme dépend aussi fortement d’Amazon Web Services (AWS). Depuis début 2019, Apple aurait ainsi dépensé en moyenne plus de 30 millions de dollars par mois chez AWS, selon CNBC qui cite des sources qui ont connaissance du deal entre les deux firmes tech. Apple a recours à AWS pour héberger les données d’iCloud et probablement pour d’autres services désormais placés au cœur de sa stratégie de croissance.

Cette ardoise de 30 millions de dollars par mois ferait d’Apple l’un des plus gros clients d’AWS. A titre de comparaison, Lyft a convenu de dépenser au moins 300 millions de dollars en services AWS jusqu'à la fin 2021, selon CNBC, alors que Pinterest s'est engagé à débourser au moins 750 millions de dollars sur une période de six ans. Selon The Information, Pinterest a versé quelque 190 millions de dollars à AWS l'an dernier, soit 20 millions de dollars de plus que la somme prévue initialement. Une révélation qui illustre les mauvaises surprises que peut réserver la complexité inhérente à la gestion des coûts du cloud, thématique qui fait la une de l’édition d’avril d’ICTjournal. Certains deals pour les services cloud de Google sont du même ordre de grandeur. Spotify dépensera en effet au moins 365 millions d'euros sur la plateforme Cloud de Google au cours des trois premières années d'un nouvel accord de service, rapporte CNBC. Alors que Snap inc. (Snapchat) s'était engagé à payer 2 milliards de dollars sur cinq ans.

Tags
Webcode
DPF8_135997