Modèle de distribution

Microsoft vend Azure en direct: quel impact pour les intégrateurs?

| mise à jour

Microsoft a annoncé l’introduction du Microsoft Customer Agreement (MCA), un nouveau modèle contractuel pour Azure via lequel le processus d'accord et de vente des licences est géré par Microsoft et non plus par un partenaire de distribution.

(Source: Pixabay)
(Source: Pixabay)

Microsoft introduit un nouveau modèle contractuel pour Azure amené à bouleverser le réseau de distribution de la firme de Redmond. Le mode de contractualisation proposé via le nouveau Microsoft Customer Agreement (MCA) se profile comme le principal moyen pour les PME d'acheter les services Azure. Le MCA remplace l'accord que les entreprises utilisent actuellement. Avec ce modèle, les clients peuvent gérer eux-mêmes les tâches administratives relatives à leur utilisation d’Azure, via des outils de facturation et de gestion des coûts, ainsi que des fonctions complètes d'abonnement et de gestion des comptes.

Changement de taille: avec le modèle MCA, le processus d'accord est géré par Microsoft. Un représentant commercial de Microsoft est responsable des activités de prévente et de transaction qui étaient précédemment effectuées par un partenaire. A terme, l’accord MCA devrait se substituer à l’Enterprise Agreement (EA) et à l’Azure-only Server and Cloud Enrollment (SCE), indique Microsoft.

Stephen White, directeur de recherche chez Gartner, explique que le fait que Microsoft fournisse des licences sans services a de quoi impacter les partenaires de distribution qui tirent essentiellement profit des activités de prévente et de transaction. Microsoft souligne que ses partenaires axés sur la prestation de services à valeur ajoutée plutôt que la revente «joueront un rôle essentiel dans ce nouveau modèle de commerce.» Contacté par ICTjournal, Anees Qureshi, Managing Director du prestataire romand One Step Beyond, ne voit pas d’un mauvais œil l’introduction de ce modèle contractuel: «En tant que partenaire Cloud Solution Provider, nous ne comptons pas sur les services liés au licencing. En revanche, le consulting relatif au choix des programmes de licences et des différentes solutions Azure constitue un service à valeur ajoutée.»

Tags
Webcode
DPF8_122552