Cloud public

Microsoft attire UBS dans son cloud suisse

| mise à jour

Motivée par l’ouverture prochaine de deux régions Azure en Suisse, la banque UBS accélère sa transition vers le cloud public de Microsoft. Le montant du deal atteindrait des centaines de millions de francs.

(Source: UBS)
(Source: UBS)

Microsoft a su convaincre UBS d’accélérer sa transition vers son cloud Azure. Bloomberg rapporte que la firme de Redmond a conclu un contrat avec la grande banque helvétique, pour un montant qui atteindrait des centaines de millions de francs suisses. Microsoft et UBS ont toutefois refusé de confirmer le montant de l'opération.

Conformité

En migrant davantage d’applications sur Azure, UBS compte réduire ses coûts tout en respectant les lois suisses strictes en matière de protection de la vie privée, selon Bloomberg qui cite des sources familières de la question. UBS pourra en effet migrer des données sur Azure en conformité avec les dispositions de la FINMA, puisque Microsoft sera bientôt en mesure d’offrir ses services cloud depuis la Suisse. La firme disposera pour ce faire de deux centres de données situés à Genève et à Zurich.

Google pris de court

Microsoft signe un joli coup en attirant UBS dans son cloud suisse, au nez et à la barbe de Google, qui espère aussi attirer les banques suisses dans son cloud. Tout comme Microsoft, Google va aussi ouvrir une région cloud en Suisse, une opération en grande partie motivée par l’importance du secteur bancaire helvétique. Un acteur local va en outre émerger, à savoir SIX. L’opérateur de la bourse suisse va proposer une offre cloud qui s’adressera en priorité aux banques.

UBS prévoit d'externaliser de plus en plus de services à des entreprises technologiques et de réduire le nombre de ses propres centres de données (UBS en exploite 25) au cours des quatre prochaines années, rapporte Bloomberg en se basant sur une présentation aux investisseurs. «Nous avons commencé à accélérer notre voyage vers le cloud public», a déclaré le CIO d’UBS Mike Dargan, précisant que la banque s'attend à ce que cette stratégie soit très rentable, sans compromettre la sécurité. UBS décide actuellement quelles applications seront transférées vers Azure. Les données clients ne sont pas transférées. La banque suisse avait déjà porté sur Azure sa plateforme de gestion des risques.

Tags
Webcode
DPF8_119710