Interview

L’opérateur de la bourse suisse va lancer sa propre offre cloud

| mise à jour

SIX, l’opérateur de la bourse suisse, va proposer une offre cloud qui s’adressera en priorité aux banques mais aussi aux assureurs. En entretien avec la rédaction, le responsable du projet Henrik Czurda évoque les particularités des services cloud en développement.

Dr Henrik Czurda, Head Bank-driven Innovation chez Six. (Source: SIX Group)
Dr Henrik Czurda, Head Bank-driven Innovation chez Six. (Source: SIX Group)

Opérateur de la bourse suisse, SIX est aussi un fournisseur de données financières et de solutions à destination des secteurs bancaire, de l’assurance, mais aussi des secteurs non financiers et des médias. Egalement éditeur de solutions de paiements, le groupe est en train de développer une offre cloud qui intégrera entre autres un cloud suisse, des services d’intégration et des solutions d’analytics ou d’intelligence artificielle. Head Bank-driven Innovation chez SIX et responsable du projet, Henrik Czurda précise à ICTjournal pourquoi le Swiss Cloud de SIX est en mesure d’accélérer l’adoption du cloud par des établissements bancaires helvétiques peu enclins à faire appel au cloud d’AWS, de Microsoft et de Google (dont l’ouverture d’une région cloud en Suisse est entre autres motivée par l’importance du secteur bancaire helvétique).

Quels services cloud proposera SIX?

L'offre va comprendre trois volets. Tout d'abord, une plateforme de service technologique moderne extrêmement robuste et composée à la fois d'un cloud suisse hautement sécurisé et d'un cloud évolutif au niveau mondial. Les deux environnements seront strictement séparés l'un de l'autre et serviront des objectifs différents. Deuxièmement, nous allons proposer des services d'ingénierie et de conseil pour accompagner nos clients le long de leur chemin vers le cloud et les aider à rendre leurs applications existantes «cloud ready» pour initier leur transformation. En outre, nous aiderons nos clients à mettre en place des services innovants (analytics ou intelligence artificielle) dans le cloud. Troisièmement, il s’agira de sélectionner et gérer les futurs participants à l'écosystème avec leurs services. En parallèle, des services permettront de migrer systématiquement les services existants de SIX dans cet environnement cloud pour fournir aux clients des services de valeur totalement inédits.

Qu’est-ce qui a motivé SIX à développer cette offre cloud?

En mars 2018, la loi dite du Cloud Act a été adoptée aux Etats-Unis. La loi oblige les fournisseurs cloud américains à fournir aux autorités américaines l'accès aux données qu'ils hébergent - même si les données sont stockées en Suisse, par exemple. L'Association suisse des banquiers déclare sur ce point: «Il faut donc supposer que les autorités américaines ont accès à toutes les données stockées par les fournisseurs de cloud américains, quel que soit l'endroit où elles sont stockées.» Les personnes concernées par une telle demande n'ont aucun moyen de se défendre et n'ont généralement même pas connaissance des démarches en cours. Quand une telle procédure est publiquement divulguée, non seulement la perte financière mais aussi les atteintes à la réputation sont immenses - la confiance des clients est souvent irrémédiablement perdue. La FINMA et l'OFSP, l'Office fédéral de la santé publique, s'efforcent ainsi de protéger la Suisse et ses intérêts en imposant des restrictions à l'utilisation de ces services, surtout s'ils ne sont pas fournis depuis la Suisse. Dans ce contexte, il est compréhensible que les banques suisses soient peu rassurées et sceptiques. Les services étrangers sont par conséquents peu utilisés et le retard des investissements cloud dans le secteur financier est particulièrement marqué.

En outre, de nombreux prestataires de services financiers suisses souhaitent rendre leur informatique plus flexible et plus simple, profiter des derniers développements en matière d'analyse et d'intelligence artificielle et intégrer de manière rentable des fintech innovantes. Pour profiter de tous ces avantages, il est nécessaire de migrer les applications vers le cloud et de les transformer de bout en bout afin d'utiliser de manière cohérente les innovations techniques qui y sont proposées. Les exigences réglementaires à respecter pèsent lourdement sur les petits établissements et génèrent des coûts élevés dans l'ensemble de l'industrie. C'est pourquoi les éditeurs proposent ces solutions as-as-Service. Cette "servicisation" rompt souvent les chaînes de valeur traditionnelles pour être offerte comme un service efficace d'une manière restructurée. Il en résulte des écosystèmes numériques verticaux plus efficaces, qui transforment également l'industrie financière de manière durable. Mais jusqu'à présent, ces services cloud n'ont été proposés que par des fournisseurs mondiaux américains ou chinois. SIX veut ainsi créer un service suisse, le Swiss Cloud, qui participe à nos efforts pour renforcer le positionnement de SIX en tant que fournisseur de services d'infrastructure de base pour les banques et, à terme, pour toute la place financière suisse. De cette manière, nous renforcerons également la compétitivité de la place financière suisse.

Quel est l'état de maturité de ce projet et quand le lancement des services cloud est-il prévu?

Nous avons déjà reçu un soutien interne pour notre concept de cloud et nous sommes en train de concevoir les détails et de développer la solution. Nous avons l'intention de mettre en place rapidement une infrastructure de base fonctionnelle et d'offrir le premier service dès le quatrième trimestre 2019. Cependant, il faudra un peu plus de temps pour que l'ensemble du portefeuille soit prêt et disponible.

Quelles sont les secteurs d’activités que vous ciblez spécifiquement?

Notre cloud s'adressera en premier lieu aux banques de détail régionales, aux banques cantonales et aux family offices. Notre offre s'adressera également aux caisses d'assurance maladie.

Outre les aspects légaux déjà mentionnés, quel sera l’avantage de faire appel à votre Swiss Cloud plutôt qu’au cloud des fournisseurs US?

Tout d'abord, le fait que nous sommes une entreprise suisse appartenant aux utilisateurs et sous leur contrôle. SIX appartient aux banques et est géré par ces dernières. Le bénéfice généré via les services innovants du Swiss Cloud reviendra aux banques sous forme de dividendes et ne sera pas distribué à d’autres actionnaires. Notre objectif et notre mandat sont de renforcer durablement la place financière suisse. Nos clients profitent en outre de la position de confiance, de sécurité et de fiabilité que nous avons développée au fil des ans en tant qu'opérateur de l'infrastructure financière suisse avec des services tels que la bourse suisse et divers systèmes de paiement.

Tags
Webcode
DPF8_114483