Crowdfunding Monitor 2015

Le crowdfunding suisse en croissance mais toujours balbutiant par rapport aux pays anglo-saxons

| mise à jour
par helenel

En 2014, les Suisses ont investi près de 16 millions de francs dans des projets de crowdfunding. Un record. La Haute école de Lucerne a examiné le phénomène.

Recueillir des capitaux sur internet via les plateformes de crowdfunding est un phénomène populaire depuis plusieurs années. Les plateformes américaines comme Kickstarter ou Indiegogo sont les espaces de financement participatif les plus connus. Mais il existe aussi des portails suisses, tels que 100-days, wemakeit ou GoHeidi.

En collaboration avec Swisscom, la Haute école de Lucerne a examiné ces plates-formes. Le «Crowdfunding Monitor 2015» constate que 15,8 millions de francs ont été récoltés pour 1078 projets sur les plateformes suisses en 2014. Comparé à l'année précédente, cela représente une augmentation de 36%. Depuis 2011, le volume a même quintuplé.

Attirer les projets

En comparaison internationale, les montants en termes absolus sont encore très faibles, comme le précise Andreas Dietrich, professeur de finance et co-auteur de cette étude: «Ces chiffres de croissance impressionnants ne doivent pas faire oublier le fait que les valeurs en termes absolus sont encore très faibles et le marché de crowdfunding est en Suisse encore à ses balbutiements en comparaison avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni.»

Près de la moitié des fonds ont été récoltés dans le secteur du Crowdsupporting (support) / Crowddonating (don) en hausse de plus de 80%. En 2014, le crowdlending, qui représente plus d'un cinquième des projets financés, a enregistré la plus forte croissance (+95%). Il offre la possibilité d'emprunter à de multiples prêteurs et permet de financer des projets très variés tels que des mariages, l'achat d'une voiture familiale ou la création d'une start-up. Pour les prêteurs, ces projets offrent des rendements intéressants tout en étant peu risqué en raison des montants prêtés.

Le Crowdfunding Monitor 2015 met en avant que les principaux défis de ces plateformes de financement résident dans le fait d'attirer les projets sur leurs plateformes. Les investisseurs eux sont nombreux.

Le rapport complet est disponible au téléchargement.

Webcode
2552

Kommentare

« Plus