Master of Swiss Web 2018

Lorenzo Mutti, Unic: «Le portail CFF bénéficie d'une bien meilleure structure des contenus»

| mise à jour
par Interview: Oliver Schneider

Avec le relaunch du site CFF.ch, Unic a remporté le titre de Master of Swiss Web 2018 et l’or dans la catégorie Usability. Directeur User Experience chez Unic, Lorenzo Mutti revient sur ce développement et sur les points forts du nouveau site.

Lorenzo Mutti, Directeur User Experience chez Unic: «Chaque utilisateur doit accéder à un site CFF.ch adapté à ses besoins.» (Source: mara truog)
Lorenzo Mutti, Directeur User Experience chez Unic: «Chaque utilisateur doit accéder à un site CFF.ch adapté à ses besoins.» (Source: mara truog)

Félicitations pour votre prix! Qu'est-ce que cela fait d'être Master of Swiss Web 2018?

C'est un grand honneur, c'est un prix prestigieux. Nous étions très nerveux pendant le compte à rebours pour la désignation du Master. Mais l'obtention de l'or dans la catégorie usability est pour nous tout aussi important, car il récompense véritablement notre savoir-faire. C'est la quatrième année de suite que nous l'emportons dans cette catégorie.

Que signifie ce prix pour une agence web?

Le Best of Swiss Web Award est une manifestation importante pour nous en général. C'est une excellente plateforme pour célébrer l'écosystème d'agences digitales et se mesurer en comparaison nationale. Mais c'est aussi important pour nos employés et nos clients. Lorsqu’un projet est récompensé, tous ceux qui s’y sont investis corps et âme peuvent récolter les fruits de leurs efforts.

Selon vous, qu'est-ce que la relaunch de CFF.ch a le mieux et le moins bien réussi?

La question est difficile. De nombreux de groupes d'intérêt ont été impliqués dans ce projet - on fait donc forcément certains compromis. Mais nous avons toujours essayé de donner la priorité à l'utilisateur final. Je suis particulièrement fier de la nouvelle page d'accueil avec la demande d'horaires au centre. En se concentrant sur le cas d'utilisation principal, nous créons de l'orientation et de la valeur pour les usagers. L'ensemble de la zone Loisirs & Vacances, qui a également fait l'objet d'une révision massive en termes de contenu et qui met en scène les produits de manière bien plus belle, est également un succès.

Quels ont été les changements les plus importants que vous avez apportés avec ce nouveau site web?

L'une de ces innovations est l'introduction du module "Next Best Click", qui est toujours dans visible dans la colonne de droite et qui propose aux utilisateurs des actions et des informations importantes. En outre, le portail bénéficie d'une bien meilleure structure des contenus correspondant à la hiérarchie des priorités. Il ne sont plus considérés comme ayant la même importance et cela deviendra encore plus évident avec la personnalisation future.

En quoi le relaunch de CFF.ch diffère-t-elle des autres sites web que vous avez déjà développés?

Une différence majeure par rapport à de nombreux autres sites est la complexité du portail. Nous avons fusionné diverses instances (portail, blog, communauté) et une centaine de services. La réactivité conséquente, avec 9 points d'arrêt et un support réel des écrans 5k, est également un inédite pour un tel site.

Comment avez-vous pris en compte les réactions des différentes parties prenantes dans le processus de développement?

Une intégration régulière et une bonne écoute aident énormément, quels que soient les groupes d'intérêt impliqués. Outre les enquêtes en ligne, les études de marché et les tests de usability, l'expérience individuelle du service client Railservice et les données d'utilisation numérique, sans oublier le fait que le portail a été mis à la disposition d'un nombre limité d'utilisateurs pendant plus d'un mois, tout cela facilité les choses. Nous avons tenu compte des feedbacks. Le projet a été développé de manière agile, ce qui nous a permis d'anticiper et d'intégrer constamment les nouvelles connaissances acquises dans le projet - comme on le sait, la terre ne s'arrête pas de tourner...

Avec quels partenaires avez-vous travaillé?

Nous avons eu la chance de collaborer avec de très bons partenaires. Nous avons travaillé avec Heimoto sur le concept, mais aussi avec l'équipe UX des CFF, qui était responsable des tests de usability, et avec One Inside, qui a aidé les CFF dans le développement du back-end. La fondation "Accès pour tous" a également été impliquée dès le début pour la validation de l'accessibilité. La certification WCAG 2.0 est l'un des prochains jalons. Avec un site aussi complexe, cela représente un effort considérable.

Le site CFF.ch va-t-il encore se développer? Quelles sont les prochaines étapes?

Tout d'abord, la personnalisation cohérente afin que les visiteurs du site web puissent s'informer à l'avenir en fonction de leurs besoins. Chaque utilisateur doit recevoir un site CFF.ch adapté à ses besoins individuels. Deuxièmement, la certification WCAG 2.0. Il s'agit d'une étape importante. Et troisièmement, CFF.ch est fondamentalement développé en continu. L'horaire tactile en est un bon exemple.

A lire: Interview de Christof Zogg, CFF: «Nous avons dû migrer plus de 10’000 pages de contenus»

Tags
Webcode
DPF8_96069