Services bancaires

Les Suisses veulent un meilleur mobile banking quitte à passer chez une néo-banque

| mise à jour

La plupart des Suisses ne sont pas satisfaits de leurs services bancaires mobiles actuels. Près de deux tiers sont prêts à changer de banques pour du meilleur mobile banking et un certain nombre envisagent de passer à une banque 100% mobile.

(Source: bloomua / Fotolia.com)
(Source: bloomua / Fotolia.com)

Les banques 100% mobile sont-elles une menace pour les acteurs établis de l'industrie financière en Suisse? Mandatée par l'éditeur bancaire Crealogix, une enquête menée auprès de 1500 personnes en Suisse et en Allemagne permet de répondre par l’affirmative. L’étude indique que près de deux tiers des sondés suisses se disent prêts à ouvrir un nouveau compte bancaire pour pouvoir profiter de meilleures prestations de mobile banking. C’est-à-dire de fonctionnalités mobiles proposant des processus entièrement numériques et une vue d'ensemble de toutes les transactions en quelques clics. Chez les 35-44 ans, la proportion de consommateurs suisses qui souhaiteraient ouvrir un nouveau compte dans cette optique s’élève même à 75%.

Seulement 38% des Suisses sont entièrement satisfaits de leurs services bancaires mobiles actuels. «Les banques devraient agir maintenant pour consolider leur position de banques principales en proposant leurs propres services bancaires mobiles attractifs à moyen terme», analyse Oliver Weber, Executive Vice President chez Crealogix en Suisse. Une part non négligeable des clients suisses ne s'attend visiblement pas à des progrès rapides en la matière, puisqu’ils sont plus d’un tiers à envisager ouvrir un compte auprès d'une banque 100% mobile au cours des 12 prochains mois. A noter que d'après l'enquête de Crealogix, plus d’un quart des Suisses auraient déjà ouvert un compte auprès d’une de ces néo-banques, représentées en Suisse par l’application Zak, de la banque Cler, mais aussi depuis peu par la start-up Neon.

Si les Suisses manifestent un intérêt pour les banques 100% mobile, en revanche ils se voient mal avoir un compte bancaire chez Facebook ou Google.

Tags
Webcode
DPF8_136144