Usage des smartphones

Seul un Suisse sur cinq achète en ligne avec son smartphone

| mise à jour

Le laptop reste l’outil privilégié des Suisses pour effectuer des achats en ligne, indique une enquête de Deloitte, qui révèle entre autres que les fournisseurs n’ont pas encore suffisamment optimisé leurs canaux de vente mobiles.

(Source: georgejmclittle / Fotolia.com)
(Source: georgejmclittle / Fotolia.com)

Près de deux-tiers des Suisses privilégient encore leur laptop ou ordinateur de bureau pour faire des achats en ligne, révèle une enquête qui vient de publier Deloitte. Ils ne sont que 19% à les effectuer via smartphone et 11% via tablette. Seulement 13% des usagers effectuent des achats mobiles au moins une fois par semaine. Ils sont en outre environ un tiers à scruter au moins une fois par semaine les offres en ligne via smartphone. Les habitudes en matière d’e-shopping dépendent sans surprise de l’âge. Chez les 25-34 ans, ils sont ainsi plus de deux tiers à effectuer la plupart de leurs achats sur leur smartphone, tandis qu’ils sont moins de 10% chez les plus de 45 ans.

Lacunes dans le processus d’achat et de paiement

Mais si les Suisses ont encore en majorité des retenues pour effectuer leurs emplettes en ligne sur smartphone, cela semble en partie dû au fait que les fournisseurs n’ont pas encore suffisamment optimisé leurs canaux de vente mobiles. Menée auprès de plus de 1’000 consommateurs en Suisse, l’étude Deloitte Global Mobile Consumer Survey fait en effet ressortir que les achats mobiles sont moins répandus que la simple recherche de renseignements: «Après une recherche d’informations en ligne, la clientèle préfère faire ses achats dans les boutiques – par exemple pour se faire une meilleure idée des produits ou pour obtenir un conseil personnalisé», précise les analystes de Deloitte.

Le paiement mobile davantage adopté en Suisse qu’en Allemagne et en France

L’enquête de Deloitte montre en outre qu’à l’instar du shopping en ligne, les smartphones ne sont de loin pas encore l’option préférée des Suisses pour réaliser des paiements et des transactions financières en ligne. Près de deux tiers s’en servent toutefois au moins occasionnellement pour vérifier le solde d’un compte.

A l’instar d’une récente étude de l'institut des services financiers de Zoug, l’enquête de Deloitte montre que le paiement mobile reste peu adopté en Suisse: seulement 2% des personnes interrogées payent quotidiennement avec leur smartphone et 8% le font à une fréquence hebdomadaire. Un Suisse sur quatre en a déjà fait l’expérience au moins une fois. Ces chiffres sont plus élevés qu’en Allemagne et en France et en dessous de la moyenne mondiale de 34%.

Tags
Webcode
DPF8_120286