Région de Zurich

Le cloud suisse de Google est ouvert

| mise à jour
par Yannick Chavanne et Oliver Schneider

C’est fait: les services de la Google Cloud Platform sont désormais disponibles depuis une région suisse, ouverte aujourd’hui 12 mars à Zurich.

U.Hölzle, Senior Vice President, Technical Infrastructure à Google, K.Tropin, Geographic Expansion Product Manager et C.Sciullo, country manager Suisse/Autriche Google Cloud. (Source: Lars Hübner)
U.Hölzle, Senior Vice President, Technical Infrastructure à Google, K.Tropin, Geographic Expansion Product Manager et C.Sciullo, country manager Suisse/Autriche Google Cloud. (Source: Lars Hübner)

Google a officiellement lancé la région suisse de son cloud aujourd'hui 12 mars à Zurich. Sixième région ouverte en Europe et 19ème dans le monde, la région europe-west6 de la Google Cloud Platform (GCP) se dessine comme la plus importante d’Europe, selon les dires d'Urs Hölzle, vice-président Technical Infrastructure chez Google, de nationalité suisse et présent lors de l’inauguration.

Que propose le cloud suisse de Google?

La région Zurich du cloud de Google propose trois zones de disponibilité et plusieurs nœuds de réseau, permettant ainsi des charges de travail à haute disponibilité. La région met à disposition l’ensemble standard des produits Google Cloud, dont Compute Engine, Google Kubernetes Engine, Cloud Bigtable, Cloud Spanner et BigQuery. Les clients peuvent donc obtenir des services de calcul, de gestion de données, de développement d'applications, de stockage, d'analyse de données, ainsi que des outils de collaboration et de mise en réseau. Par rapport à celle de Francfort, l’offre proposée depuis la région de Zurich réduit la latence de 17 à 9 millisecondes. Lors de l'inauguration, Urs Hölzle a particulièrement mis en avant les capacités de la plateforme Google Services Platform (GSP). Les entreprises peuvent l'utiliser pour créer leurs propres applications et services cloud, et les exécuter à la fois sur des systèmes sur site et dans le cloud. La migration vers le cloud des projets existants s’en trouve ainsi facilitée.

La région zurichoise propose donc l’offre de la Google Cloud Platform (GCP) mais pas la G-Suite. Du moins pour l’heure, Urs Hölzle n’ayant pas exclu une disponibilité future de la G-Suite depuis la nouvelle région. A noter que via Cloud Interconnect, le réseau software-defined privé fournissant un lien entre chaque région du cloud Google, les clients peuvent interconnectés les services GCP déployés à travers le monde.

Quel intérêt pour les entreprises et quels tarifs?

Pour attirer les entreprises suisses sur son cloud, Google évoque entre autres les garanties de sécurité (une puce dédiée dans les serveurs pour détecter et empêcher l'exécution de codes nuisibles), des données restant sous le contrôle des clients, le choix de la localisation du stockage des données (région suisse et/ou autres régions), les capacités d’analyse de données et de machine learning intégrées à ses services. De même qu’un cloud «neutre du point de vue climatique». Concernant les tarifs pour cette nouvelle région, Google n’a pas encore fourni d’informations détaillées.

Crédit Suisse parmi les premiers clients

Selon Urs Hölzle, le cloud suisse de Google suscite un intérêt élevé, notamment dans le secteur financier, cible suisse privilégiée de la firme (Google veut attirer des banques suisses dans son cloud). Pour rappel, Microsoft, qui a de son côté attiré UBS sur Azure, sera également bientôt en mesure d’offrir ses services cloud depuis la Suisse. Parmi ses autres clients helvétiques, Google cite Roche, Valora, Quickline, Ricardo, Swisscom, Migros et Ringier.

En Suisse, Google n’a pas construit ses propres datacenters. La firme fait appel à des fournisseurs tiers, dont l'identité n’a pas été explicitement divulguée lors du lancement de la région suisse. On ne sait donc pas si la firme fera appel au nouveau centre de données pour hyerscalers que contruit Green.ch près de Zurich.

Tags
Webcode
DPF8_129858