Tendances

DARQ ou les quatre piliers de l'ère «post-numérique»

| mise à jour

Les SMAC, c’est fini. Place aux DARQ. Selon Accenture, nous entrons dans une ère «post-numérique» dans laquelle les entreprises doivent se concentrer sur la blockchain, l’intelligence artificielle, la réalité étendue et l’informatique quantique si elles veulent rester compétitives.

(Source: gorodenkoff / iStock.com)
(Source: gorodenkoff / iStock.com)

La dernière décennie a été marquée par les SMAC, terme né au début des années 2010 pour englober les technologies qui ont permis la consumérisation de l’IT: Social, Mobile, Analytics et Cloud. Selon Accenture, un habitué de la course à l’échalote de la communication digitale (souvenez-vous), cette page se referme déjà pour en découvrir une autre, «post-numérique», qui tient elle aussi en quatre lettres: DARQ.

Dans un rapport sur les tendances technologiques 2019, le CTO du cabinet de conseil affirme donc que le D de distributed ledger technology (la technologie qui sous-tend la blockchain), le A de l’intelligence artificielle, le R de réalité étendue (virtuelle et augmentée) et le Q d’informatique quantique constituent désormais les quatre ingrédients grâce auxquels les dirigeants tournés vers l’avenir - «future-minded business leaders» (sic) - stimuleront les prochaines vagues d'innovation et de croissance et permettront à leur entreprise de rester compétitive.

Selon Accenture, ces quatres domaines technologiques (auxquels s’intéressent déjà 89% des professionnels sondés par le cabinet) constitueront les fondations de toute nouvelle activité. Mais de darq à dark il n’y a qu’un k que le géant du conseil ne voudrait pas voir écrit. Les auteurs du rapport insistent ainsi sur la responsabilité qui va de pair avec l’appropriation de ces tendances: «Au fur et à mesure que les entreprises utilisent la technologie pour entrer plus profondément dans la vie des gens et pour façonner le tissu même de la réalité, elles se doivent d’aborder les questions de protection de la vie privée, de sécurité, d'éthique et de gouvernance qui accompagnent un tel niveau d'accès.»

Pour être acteur de ce nouveau chapitre de la transformation numérique des entreprises, Accenture a annoncé cette semaine approfondir son partenariat technologique avec Microsoft. Les deux compagnies ont ainsi créé l’Accenture Microsoft Business Group qui regroupe 45’000 professionnels issus des deux entités pour accompagner les clients dans la digitalisation en s’appuyant sur des solutions technologiques made in Redmond.

Webcode
DPF8_124853