Prospective

Tendances 2019: le DSI prend les commandes d’une transformation numérique raisonnée

| mise à jour

Après quelques années de fantasmes sur la magie de la numérisation, Forrester dépeint «les visages sceptiques du conseil d'administration, du PDG et du directeur financier» et prédit une année 2019 marquée par le pragmatisme et les investissements beaucoup plus ciblés. Une aubaine pour les DSI qui sauront enfiler le costume de chef d’orchestre.

Les CIO doivent enfiler le costume de chef d'orchestre d'une transformation numérique pragmatique (Source: Jan Rose / Fotolia.com)
Les CIO doivent enfiler le costume de chef d'orchestre d'une transformation numérique pragmatique (Source: Jan Rose / Fotolia.com)

En 2019, la folie transformation numérique tous azimuts va laisser place à un pragmatisme à double tranchant, entre un efficace focus sur quelques objectifs stratégiques essentiels et un dangereux statu quo. Une situation qui va permettre aux (bons) DSI de se mettre en valeur et de prendre l’ampleur. C’est l’une des principales conclusions de l’exercice prophétique de Forrester dont la moitié des 14 prédictions pour l’année prochaine sont orientées tech:

1/ Transformation numérique: la douche froide

L’année qui s’achève a aussi calmé les ardeurs des entreprises dans la sacro-sainte transformation numérique selon Forrester dont le rapport dépeint «les visages sceptiques du conseil d'administration, du PDG et du directeur financier qui se demandent comment leur entreprise peut passer de son état actuel au nirvana numérique en évitant les bouleversements opérationnels.» L’idéal d’une transformation globale laissera place à des investissements beaucoup plus ciblés selon le cabinet américain: digitalisation du service client (moins coûteux que l’humain), monétisation des données, automatisation des processus (RPA) pour améliorer les marges… En 2019, les initiatives numériques deviennent chirurgicales». Une stratégie qui s’avérera gagnante pour les 15% d’entreprises qui opéreront ce virage qui auront su définir intelligemment leurs priorités, avec une démarche centrée sur le client, le tout soutenu par une méthode de développement agile s’appuyant sur un environnement et une architecture moderne. A l’autre bout du spectre, 25% des entreprises vont perdre des parts de marché en mettant un coup de frein sur leurs efforts numériques assurent les analystes.

2/ «Je prends la main», le CIO

Que signifie devenir digital-first? Updater et automatiser son système central? Savoir quoi faire des données et établir une gouvernance claire de leur traitement? Prendre en main l’intelligence artificielle et l’implémenter? Utiliser les technologies pour proposer une expérience client différenciante? C’est tout cela, et ces éléments ainsi que celui de la sécurité des données sont interdépendants selon Forrester. Au centre: le DSI. Pour le cabinet de conseil, les dirigeants d’entreprises vont se rendre compte que leur CIO doit naturellement devenir le chef d’orchestre de la transformation qu’ils souhaitent. Ceux à qui conviendra parfaitement ce nouveau costume seront ceux capables de construire un modèle dans lequel l'innovation technologique sera directement traduite en valeur ajoutée pour le client expliquent les auteurs du rapport pour qui, en 2019, «25% des DSI élargiront leurs missions. Les autres seront relégués à un rôle d’opérateur de confiance.»

3/ Intelligence artificielle, es-tu là?

2018 n’était pas prête pour l’intelligence artificielle: architecture insuffisante, gouvernance des données confuse, algorithmes apprenants opaques pour les chefs d’entreprises… c’est pourquoi le grand boum annoncé n’a pas eu lieu selon Forrester et que la plupart des entreprises se sont contenté de la RPA (Robotic Process Automation) ou de projets pilotes. Mais cela devrait changer l’année prochaine. Et le RGPD n’y est pas pour rien. En forçant les entreprises à faire un vrai travail sur la gouvernance et sur la sécurité, il contribue à créer les conditions d’expansion de l’intelligence artificielle. De plus, comme nous l’expliquions en mars, IA et RPA vont unir leurs forces et «créer des travailleurs numériques dans plus de 40% des entreprises», assurent les consultants. En parallèle, naîtra un marché des algorithmes apprenants «expliquables», qui en favorisera la démocratisation. Selon Forrester, 2019 sera donc l’année des premières promesses tenues pour l’intelligence artificielle.

4/ Ne faites confiance à personne

La peur n’arrête pas le danger, mais elle fait bien vendre. Alors tel un magazine en manque de lecteurs, Forrester n’hésite pas à flirter avec le sensationnalisme et affirme: «Une grande marque perdra plus de 25% de sa valeur suite à une cyberattaque.» Si la déclaration est osée, elle part d’un constat bien réel: le risque cyber ne cesse de s’amplifier. Ce qui va pousser les entreprises et les gouvernements à se tourner vers une stratégie Zero Trust (qui déplace la gestion des contrôles d'accès du périmètre vers les appareils et les utilisateurs individuels).

5/ Mon collègue est un robot

Au-delà de la destruction d’emploi, Forrester voit dans l’automatisation un défi encore plus grand pour les entreprises: se transformer pour en tirer le meilleur parti, ce qui implique de se doter de collaborateurs capables de travailler main dans la main avec des robots. Pour le cabinet américain, une nouvelle guerre des talents va se mettre en place autour des profils à même de «concevoir et gérer un portefeuille complexe de processus pilotés par la RPA, exploiter l'IA, [...] et utiliser l'automatisation pour libérer le capital humain et les coûts associés des tâches les plus terre-à-terre et les plus répétitives.»

6/ La blockchain (r)assure la pub

La crise de confiance sur le marché de la publicité en ligne évoquée va créer un nouveau débouché pour la technologie blockchain. «D'ici fin 2019, plus de 50% des 100 principaux annonceurs l’utiliseront pour assurer la transparence de leur chaîne d'approvisionnement», prévoit Forrester. Un pas en avant dans la chasse aux frais cachés et aux prestataires sans valeur ajoutée qui représentera une seconde vague d’assainissement dans le secteur des adtech, après celle qui a déferlé avec l’entrée en vigueur du RGPD.

7/ Les objets connectés trouvent du boulot

Ajouter en toute simplicité un objet connecté à une maison déjà largement domotisée ne sera toujours pas accessible aux moins geeks d’entre nous l’année prochaine. Le manque de standardisation demeure un frein au décollage du marché grand public de l’IoT. En revanche, 2019 sera l’année d’une explosion des applications IoT B2B, comparable aux «déploiements mobiles de l'an 2000», selon Forrester. Après quelques années de tâtonnement les entreprises auraient désormais acquis la maturité pour tirer des gains d’efficacité et proposer des expériences clients personnalisées grâce aux objets connectés. «85% des entreprises vont mettre en œuvre des solutions IoT ou prévoir de le faire», assure les analystes américains pour qui l’industrie manufacturière, le retail, la santé et les utilities seront les secteurs prescripteurs.

Lire aussi la deuxiéme partie de l'analyse des tendances 2019 de Forrester consacrée aux retour aux sources et aux prises de position contraintes des CMO

Webcode
DPF8_120447