Prospective

Tendances 2019: Disruption du cloud et âge des lumières version IA pour DXC Technology

| mise à jour

Le CTO du prestataire IT américain DXC Technology s’est livré à un exercice de prospective sur les bouleversements technologiques qui impacteront les entreprises l’année prochaine. Selon lui, six grandes tendances sortent du lot.

(Source: George Bailey / Fotolia.com)
(Source: George Bailey / Fotolia.com)

Non, la transformation numérique n’est pas finie. Elle s'accélère. Pour le CTO du géant américain des services IT DXC Technology, Dan Hushon, cette accélération se manifestera l’année prochaine à travers six tendances.

1. La multiplication des lancements de business digitaux

De plus en plus d'entreprises vont se lancer dans des projets business numériques d’envergure. Mais ce ne sera pas facile pour la plupart d’entre elles. Beaucoup tueront ces projets dans l’oeuf, freinées par les résistances et restant engluées dans une stratégie en équilibre entre tradition et digitalisation. D’autres seront rongées par les concurrences internes qui naîtront entre des business units ayant chacune à coeur de mener à bien leur(s) projet(s) innovant(s). Pour éviter cela, Dan Hushon invite les dirigeants d’entreprise à «se concentrer sur l'exécution d'une stratégie numérique unique et bien définie.» Oui, pour le CTO du mastodonte né de la fusion de CSC avec l’entité Enterprise Services de HPE, il faut mettre tous ses oeufs dans le même panier et ne pas se rassurer «avec quelques paris de couverture.» Pourquoi? Pour embarquer les gens en démontrant à la fois audace et agilité. Une stratégie numérique unique simplifie aussi l’IT et évite de traîner les systèmes hérités, boulets susceptibles de freiner cette dynamique.

2. Les plateformes IoT de nouvelle génération

C’était l’un des axes de notre édition sur les bouleversements qui ont eu lieu au cours de la dernière décennie: les mondes physique et numérique se sont entremêlés. Sur cette base, la démocratisation de l’intelligence artificielle va faire des objets connectés «une force motrice» pour les entreprises affirme Dan Hushon. Boostées au machine learning, les plateformes d’analyses des données issues de ces objets vont faire émerger des corrélations qu’un cerveau humain ne pourrait établir et que le CTO qualifie d’«hyperdimensionnelles.» Le défi sera ici d’accepter ces enseignements fournis par la machine et qui iront parfois contre l’intuition. «Disposer de la bonne plate-forme [...] permettra aux entreprises de tirer le meilleur parti de l'IoT en découvrant de nouvelles corrélations hyperdimensionnelles dans les données, ce qui leur donnera de nouvelles perspectives, améliorera la prise de décision et les résultats commerciaux», assure l’expert IT.

3. La disruption du cloud par l'edge

D’un côté, la masse de données que génère l’omniprésence de la technologie devient démentielle, de l’autre les entreprises veulent de plus en plus en tirer des informations pertinentes en temps réel. Dès lors, le modèle du cloud va être remis en cause selon DXC Technology qui prédit un mouvement de grande ampleur vers les applications décentralisées (DApps) qui «font passer le pouvoir d'un petit nombre d'acteurs centraux à un grand nombre de participants.» Pour bien comprendre des données, celles-ci doivent être contextualisées et ce contexte est le plus souvent local. Leur analyse «sur place» diminue également le temps de latence dans un monde où la réactivité est devenue clef. L’intelligence artificielle va se rapprocher des data affirme Dan Hushon qui imagine la multiplications de petites applications très spécifiques et «event-driven», capables de fonctionner sur des environnements légers et portés par des architectures serverless. Une mutation que va favoriser l’arrivée de la 5G, réponse technologique à cette demande croissante d’échanges d’informations.

4. L'âge des Lumières (de l'information)

«En 2019, l'exploitation de l'information deviendra une compétence de base», prévient l’auteur du billet prédictif qui différencie machine learning et IA: «alors que le machine learning produit un résultat basé sur les données historiques dont il a tiré des enseignements, l'intelligence artificielle peut fournir une réponse intelligente.» C’est à dire une réponse qui n’est pas uniquement un résultat statistique obtenu sur des éléments passés mais qui prend en compte le contexte dans lequel la problématique est posée et des données en temps réel. Pour atteindre cette maturité les entreprises s’intéresseront aux différents outils de machine learning qui pourront entraîner leurs systèmes à prendre de meilleures décisions toujours plus rapidement. Elles déplaceront aussi leur curseur d’acceptation des erreurs en comprenant qu’il vaut mieux «agir en fonction d'une forte probabilité d'avoir raison (70%) que d’attendre d’être parfait (100%).»

5. L'opportunité de la privacy

L’Union européenne a réussi son coup. L’impact de son règlement général sur la protection des données (RGPD), entré en application en mai dernier, dépasse largement ses frontières. A tel point que, pour Dan Hushon, «le non-respect du RGPD entravera la capacité d'une entreprise à exercer ses activités à l'échelle mondiale.» Mais le dirigeant voit le verre à moitié plein. Selon lui, les entreprises innovantes pourront utiliser cette contrainte pour renforcer la confiance et la fidélité de leurs clients, voire améliorer l’expérience client en la rendant plus sécurisée. Ce qui implique des chantiers d’envergure qui impacteront tant le service à la clientèle que les ventes, le marketing ou même la gestion des transactions. Il va falloir trouver des moyens d’attirer de nouveaux clients, sans utiliser les données de partenaires ou fournisseurs qui ne pourront plus les partager sans contrevenir au RGPD.

6. La fermeture des data centers d’entreprise

«En 2019, nous prévoyons un changement notable de la charge de travail des data ceters d'entreprise vers les centres de données multitenants du le cloud public», écrit enfin le CTO de DXC. Le traitement de l’information va devenir un service et, comme nous l’avons vu plus haut, les sociétés vont vouloir analyser toujours plus de données et cela au plus près des clients de qui elles émergent. Leurs data centers centralisés cesseront leurs activités au profit de serveurs «stratégiquement placés» de prestataires.

Webcode
DPF8_118215