IoT industriel

Siemens mise sur Red Hat Openshift pour rendre sa plateforme d’IoT industriel plus flexible

par Yannick Chavanne et Maximilian Schenner

Siemens a conclu un partenariat pour utiliser Red Hat OpenShift afin de donner des capacités hybrides et mulicloud à MindSphere, sa plateforme d’IoT industriel.

(Source: www.siemens.com/press)
(Source: www.siemens.com/press)

IBM annonce un accord avec Siemens, pour que le groupe industriel puisse exploiter Red Hat OpenShift afin d’étoffer les capacités de MindSphere, sa plateforme IoT pour l'industrie manufacturière. Il s'agit de permettre aux entreprises du secteur de profiter d’une architecture de cloud hybride afin de valoriser les données opérationnelles en temps réel, explique IBM, propriétaire de Red Hat depuis 2019.

«De nos jours, les fabricants ont besoin d'agilité et de flexibilité pour répondre aux attentes de produits de meilleure qualité avec des cycles de production plus courts» explique Raymond Kok, responsable des solutions cloud de la division Siemens Digital Industries Software. Une flexibilité qui sera permise en permettant aux clients de choisir d'exploiter MindSphere sur site ou dans le cloud.

Plateforme Kubernetes de Red Hat, OpenShift se profile donc comme l’architecture qui sous tendra les charges de travail on-premise des utilisateurs de MindSphere. «Les clients auront la possibilité d'exécuter les solutions MindSphere localement dans un cloud privé, ou dans de futures applications par le biais d'un modèle hybride, multi-cloud», souligne le communiqué d’IBM. Avant de rappeler que MindSphere est utilisé par des organisations pour collecter et analyser des données de capteurs en temps réel provenant de produits, d'usines, de systèmes et de machines. De quoi permettre, notamment, le développement d’un jumeau numérique en temps réel.

Webcode
DPF8_208815