Travail à distance

Le recours aux services Microsoft Azure bondit de 775%... oups, en fait c’est Teams et qu’en Italie

| mise à jour

Microsoft avait fait savoir que la demande pour ses services Azure avait bondi de 775%. Une annonce corrigée ensuite par l'éditeur. Ce chiffre ne concernant que Teams et ses utilisateurs en Italie.

Microsoft Teams a vu son nombre d'utilisateurs augmenter de 12 millions en l’espace d’une semaine. (Source: Microsoft)
Microsoft Teams a vu son nombre d'utilisateurs augmenter de 12 millions en l’espace d’une semaine. (Source: Microsoft)

Mise à jour du 31/03/20: Comme d’autres médias, ICTjournal a relayé hier 30 mars l’annonce de Microsoft faisant état de l'augmentation de 775% de la demande pour les services Azure. L'éditeur a depuis corrigé son communiqué. Et il s'avère que ce bond prodigieux concerne en fait seulement la solution collaborative Teams et uniquement ses utilisateurs en Italie.

News originale du 30/03/20: Le bond phénoménal de l’utilisation des services cloud illustre bien l'ampleur des changements d’habitude des entreprise dans le monde, qui n’ont actuellement d’autres choix que de recourir massivement au télétravail. Microsoft indique ainsi que le trafic de ses services Azure a augmenté de 775% dans les régions qui ont appliqué des mesures de distanciation sociale strictes.

La solution de collaboration Teams a vu son adoption prendre l'ascenseur: le 19 mars, un pic à 44 millions d'utilisateurs quotidiens a été atteint, soit 12 millions de plus qu'une semaine auparavant. Une adoption accrue qui n'est pas allé sans quelques soucis de connexion. En outre, la demande pour la nouvelle solution de Desktop-as-a-Service Windows Virtual Desktop a triplé en quelques jours, tandis que le gouvernement américain partage toujours plus de tableaux créés avec Power BI.

Face à cette situation sans précédent, le firme de Redmond se concentre en priorité sur la continuité des services utilisés par les organisation et infrastructures de santé et de sécurité, ainsi que sur les fonctionnalités de base de Teams pour assurer au mieux le travail à distance. Microsoft avait déjà laissé entendre que pour que ses équipes puissent assurer cette continuité, la publication de mises à jour non essentielles pour Windows 10 et Windows Server était mises en standby.

Webcode
DPF8_175569