Sous écoute

Des milliers d'employés d’Amazon écoutent les conversations des utilisateurs d’Alexa

| mise à jour

Bloomberg révèle que des milliers de collaborateurs d’Amazon ont pour tâches d’écouter et de retranscrire les interactions des utilisateurs avec l’assistant numérique Alexa. Le but étant d'améliorer les capacités de compréhension de l’intelligence artificielle.

(Source: Amazon)
(Source: Amazon)

Les fabricants d'assistants vocaux espionnent-ils les utilisateurs à leur insu? Face au doute, de nombreuses personnes préfèrent ne pas accueillir dans leur foyer les enceintes vocales Google Home ou Amazon Echo, basée sur l’intelligence artificielle Alexa. Une révélation de Bloomberg vient alimenter ces craintes. Une enquête de l’agence de presse américaine révèle que des milliers d'employés d’Amazon sont chargés d’écouter et retranscrire les interactions vocales menées avec Alexa. Selon des chiffres glanés par le média spécialisé The Verge, cela représente des conversations récoltées par plus de 100 millions d'appareils.

Les tâches d’écoute et de retranscription ont pour but d’améliorer les capacités de reconnaissance vocale d’Alexa. Situés aux quatre coins du monde, les membres des équipes qui accomplissent ce travail catégorisent les données vocales accumulées en les labellisant correctement (par exemple, l’énoncé «Taylor Swift» correspond au nom de la chanteuse). Bloomberg précise que les employés entendent parfois des propos dérangeants, voire criminels.

Dans les paramètres de confidentialité d'Alexa, Amazon donne aux utilisateurs la possibilité de désactiver l'utilisation de leurs enregistrements vocaux pour le développement de nouvelles fonctionnalités. Le fabricant d'Echo ne dit pas explicitement aux clients que des humains pourraient les écouter.

En réponse à l’article de Bloomberg, Amazon a confirmé ces écoutes à plusieurs médias, tout en apportant des nuances. L’entreprise explique annoter un très petit nombre d'interactions provenant d'un ensemble aléatoire de clients. Les employés n'ont en outre pas d'accès direct à l'information permettant d'identifier la personne ou le compte dans le cadre de ces tâches.

 

Webcode
DPF8_135260