Pas si «safe»

Le «coffre-fort» digital d’UBS perd les données d’au moins 1000 clients

| mise à jour

UBS Safe, le service de sauvegarde en ligne proposé par UBS, a subi un enchaînement de problèmes ayant mené à la perte de documents personnels de 1000 à 1500 clients.

USB se serrait certainement bien passé de cette mauvaise pub concernant UBS Safe. Entre 1000 et 1500 clients utilisant ce service ont vu certains de leurs documents personnels se volatiliser, rapporte la Aargauer Zeitung. Présenté comme un coffre-fort digital, UBS Safe conserve automatiquement les documents bancaires et permet de gérer les mots de passe et de stocker des documents personnels sur des serveurs UBS en Suisse. Et ce, «en toute sécurité», vante la banque sur le site dédié à ce service. Mais un problème technique a causé la perte de documents et bloqué un certain temps l’accès à ce service proposé via une app mobile et l’e-banking. L’incident a été confirmé par UBS au média alémanique, qui évoque un enchaînement de problèmes survenus lors de processus de sauvegarde.

Les documents bancaires ont pu être à nouveau déposés dans les espaces de stockage, en revanche les documents personnels sont en partie définitivement perdus. La banque assure qu’à aucun moment des tiers non autorisés ont pu avoir accès aux documents en question. En guise de dédommagement, UBS a promis d’offrir aux clients concernés des points de son programme de bonus.

Avec cet incident, UBS pourrait être freiné dans ses démarches de digitalisation. UBS Safe étant notamment proposé, depuis 2016, pour dissuader les clients d’avoir recours au courrier postal pour leur correspondance bancaire.

Un service adapté à la sauvegarde de documents sensibles... mais pas tous

UBS souligne que ce service est adapté à la sauvegarde de certains documents personnels sensibles, par exemple des copies de pièces d'identité, cartes d'assurances, certificats de vaccination, contrats, justificatifs d'achat et bons de garantie.

En revanche, UBS interdit l’usage de ce service pour certains documents, dont des logiciels malveillants, de contenus illégaux et des clés privées pour bitcoin ou autres cryptomonnaies. Un éventuel milliardaire en bitcoin touché par l’incident n’aurait donc pas eu intérêt à stocker l’unique copie de ca clé privée sur UBS Safe… En outre, le téléchargement de fichiers déjà cryptés par l’utilisateur est également interdit. UBS se réserve en outre le droit, en cas d'une utilisation illégale, de donner l’accès aux données personnelles aux autorités de poursuites pénales.

Tags
Webcode
DPF8_119018