Sécurité

UBS teste l’identification biométrique

| mise à jour

Les mots de passes seraient-ils obsolètes? Les collaborateurs d’UBS pourraient bientôt ne plus avoir à en utiliser si le projet pilote de reconnaissance biométrique en cours s’avère concluant.

(Source: Veridium on Vimeo)
(Source: Veridium on Vimeo)

UBS compte libérer ses collaborateurs des fastidieuses saisies (et mémorisation) de mots de passe. La banque suisse a en effet confirmé à finews avoir entamé un projet pilote d’utilisation de la technologie de reconnaissance biométrique de la start-up américaine Veridium. A travers ses applications mobiles, les employés d’UBS pourront désormais accéder à certains logiciels en scannant leurs empreintes digitales et en dirigeant la caméra de leur smartphone vers leur visage.

Sans en révéler l'identité, la start-up américaine avait déjà annoncé début juin qu’une «banque multinationale suisse» avait choisi de mettre en place sa plateforme VeridiumID pour que ses collaborateurs puissent se connecter aux environnements Microsoft Active Directory (Microsoft Azure) et Citrix (Citrix StoreFront, NetScaler, ShareFile et Citrix Cloud) sans mot de passe. Selon James Stickland, PDG de l’entreprise basée au Massachusetts, l'authentification basée sur un login et la biométrie ne présente que des avantages pour les entreprises qui l’adopte: elle réduit les coûts liés à la réinitialisation des mots de passe et aux appels au help desk tout en augmentant la sécurité et la productivité des employés. Son communiqué ne dit rien en revanche sur l'acceptation des salariés d'une telle technologie.

Webcode
DPF8_100649