Infographie

Digitalisation: Les acteurs suisses de la finance commencent à craindre pour leur emploi

| mise à jour

La numérisation de l’économie créera plus d’emplois qu’elle n’en détruira. C’est ce que pensent majoritairement les Suisses, tous secteurs confondus. Les acteurs de la finance commencent toutefois à déchanter.

(Source: Kzenon / Fotolia.com)
(Source: Kzenon / Fotolia.com)

Les Suisses sont sereins. 60% d’entre eux considèrent que les nouvelles technologies vont créer des emplois plutôt que d’en détruire. Une confiance partagée par tous les secteurs d’activité selon l’étude «L'ADN numérique de la Suisse» pour laquelle le cabinet de conseil Oliver Wyman a interrogé 2000 citoyens helvètes. Mais derrière cet enthousiasme apparent, les acteurs de la finance et de l’assurance tremblent: le pourcentage de sondés à qui la numérisation fait craindre le chômage est passé de 17% à 41% en un an.

Cette assurance des professionnels suisses face à la transformation numérique tient notamment dans la confiance qu’ils ont dans leur formation: 79% des personnes interrogées se déclarent armées pour exercer leur métier en cinq ans. Les industriels se sentent les plus costauds (88% de réponses positives) tandis que les acteurs de la logistique montre une certaine fragilité (68% de réponses positives). Les professionnels de la supply chain se disent par ailleurs perdus face à la vitesse des bouleversements en cours: 29% expriment ce désarroi, soit 10 points de plus que la moyenne tous secteurs confondus.

Tags
Webcode
DPF8_109392