Conflits

Remue-ménage dans la Crypto Valley

| mise à jour

Ex-CEO de la société Swisscom Blockchain, Daniel Haudenschild a été élu Président de la Crypto Valley Association dans un contexte tendu. La constitution du nouveau conseil d’administration a suscité de vives critiques venant des développeurs et start-up membres de l’association.

Ça sent le roussi du côté de la Crypto Valley. Structure fondée en 2017 pour promouvoir les intérêts des start-up de la région de Zoug actives dans la cryptoéconomie, la Crypto Valley Association ne respire pas la sérénité. Sa récente assemblée générale a donné lieu au chamboulement de son conseil d’administration et révélé l’existence de conflits entre la direction et les membres, rapporte le média Inside Paradeplatz.

L’assemblée générale de la Crypto Valley Association a vu Daniel Haudenschild se faire élire au poste de Président du conseil d’administration. Celui qui a tout juste quitté ses fonctions de CEO de la société Swisscom Blockchain remplace Oliver Bussmann (ex-CIO d’UBS). Quatre nouveaux membres intègrent en parallèle le conseil d’administration, succédant à quatre membres sortants de l’équipe d’Oliver Bussmann. Des changements qui ont provoqué de vives critiques venant de la communauté de développeurs et dirigeants de start-up de la Crypto Valley, qui espéraient un renouvellement d’une autre nature.

Développeurs et entrepreneurs vs. avocats et investisseurs

Les conflits existants sont notamment illustrés par la démission de Jenna Zenk, CTO de la start-up Melonport qui avait rejoint le conseil d'administration en septembre. Pour justifier son départ, elle a partagé sur Twitter la vidéo des propos tenus lors de l’assemblée par le développeur Adrian Brink, qui a appelé l’association à se choisir des dirigeants qui ne soient pas uniquement des avocats, consultants, traders et investisseurs. «Si vous voulez que la Crypto Valley Association fasse quelque chose de significatif, vous devriez choisir des fondateurs. Des personnes qui s'engagent en faveur de l'écosystème ou qui développent des services et des produits pour cet écosystème», a plaidé Adrian Brink.

Le nouveau Président compte regagner la confiance des membres

Le renouveau espéré par la communauté de développeurs de l’association n’a donc pas eu lieu. Mais dans un entretien avec la Netzwoche, son nouveau Président concède que l’association a pris une orientation trop commerciale. Pour regagner la confiance des développeurs, Daniel Haudenschild compte passer beaucoup de temps à parler aux membres et à comprendre ce qu'ils veulent : «Ce que je veux faire de ma présidence, c'est ce que les membres attendent de moi.» Reste à voir comment l’avenir de la Crypto Valley se dessine à l’heure où le secteur subit de plein fouet le crash des cryptomonnaies.

Tags
Webcode
DPF8_124202