Innovation

Le management «à la suisse» est-il obsolète?

| mise à jour

Selon une enquête de l’Association suisse des cadres, il existe un décalage important entre les caractéristiques du management qui dominent en Suisse et les qualités exigées à l’avenir dans les entreprises.

Les recettes de management qui ont fait et font le succès des entreprises suisses ne fonctionneront sans doute pas à l’avenir. C’est ce que disent les managers eux-mêmes, selon une enquête conduite par la Haute école Kalaidos pour l’Association suisse des cadres (ASC).

Pour les 449 cadres sondés, le management «à la suisse» se distingue en particulier par un souci porté à la qualité, par la loyauté et par l’orientation à la performance. Les managers manquent en revanche de flexibilité et de capacité à s’enthousiasmer et à prendre des risques. Le problème, c’est qu’à l’avenir, la réussite des entreprises nécessitera tout le contraire de son management… «Pour continuer à faire face à la concurrence mondiale, la focalisation sur ces qualités «anciennes» pourrait représenter un obstacle, avertit l’ASC. Surtout si la flexibilité est étouffée dans l’œuf freinant ainsi l’esprit d’innovation.»

Pour l’association de cadres, le développement d’une relève disposant de ces compétences d’avenir passe par les managers actuels: «Les dirigeants suisses doivent ouvrir la voie en tant que modèles et ainsi se poser des questions sur leur propre compréhension et comportement de la conduite et accorder plus d’importance aux valeurs moins typiquement suisses telles que la flexibilité, la capacité à s’enthousiasmer et à prendre des risques.»

Il ne faudrait pas pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain. Certaines valeurs typiques du management Swiss made sont aussi des atouts compétitifs pour l’avenir. A commencer par une manière moins hiérarchique de diriger, valorisant et intégrant les collaborateurs aux décisions.

Tags
Webcode
DPF8_123899