L'Empire de l'IA

Le plan de la Chine pour devenir le leader mondial de l’intelligence artificielle

| mise à jour

La Chine ambitionne de devenir le leader mondial de l’intelligence artificielle à l’horizon 2030. Dans le premier épisode de cette série, nous analysons le plan d’action et les objectifs en trois étapes que s’est fixés le gouvernement de l’Empire du Milieu pour y parvenir.

Image: bubaone / iStock
Image: bubaone / iStock

Alors que les Etats-Unis ont débuté une guerre commerciale contre la Chine, les deux nations sont engagées dans une autre bataille en coulisse pour la suprématie technologique future. En effet, si le monde d’aujourd’hui est gouverné par le numérique, les Google-Amazon-Facebook-Apple (GAFA) avec la Silicon Valley comme centre névralgique de l’innovation digitale, l’économie de demain pourrait bien être dominée par l’intelligence artificielle, avec les Baidu-Alibaba-Tencent (BAT) œuvrant à faire de la Chine le leader du domaine.

Le plan de conquête de l’Etat chinois

L’Empire du Milieu ne cache en effet pas ses ambitions dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA). En juillet 2017, l’Etat chinois a dévoilé un plan faisant de l’IA une priorité nationale et détaillant la manière dont il entend se positionner comme leader à l’horizon 2030: «A Next Generation Artificial Intelligence Development Plan». Le document décrit tour à tour l’intelligence artificielle (IA) comme un nouvel objet de concurrence internationale, comme un moteur de développement économique, comme un apport à la construction sociale, et comme une opportunité historique pour la Chine.

Considérant que le pays accuse un certain retard mais dispose de fondations favorables pour le développement de l’intelligence artificielle, le gouvernement s’est fixé trois objectifs stratégiques:

  • En 2020, la Chine aura rattrapé les pays les plus avancés. Elle aura fait des progrès importants au niveau des théories et des applications de l’IA. Elle sera compétitive à l’échelon global et l’IA apportera mille milliards de yuan à son économie (150 milliards de francs suisses).

  • En 2025, la Chine aura fait des découvertes majeures et l’IA sera la force principale de la transformation de son industrie. Une nouvelle génération de technologies et d’apprentissage autonome permettra d’atteindre des résultats majeurs dans de nombreux domaines. L’IA sera omniprésente dans les chaînes à haute valeur ajoutée (industrie, médecine, urbanisme, agriculture) et de nouvelles règlementations, lois, normes éthiques, systèmes de contrôle verront le jour. L’IA apportera cinq mille milliards de yuans (CHF 750 mia).

  • En 2030, la Chine sera leader mondial en termes de théories, de technologies et d’applications d’intelligence artificielle. Le pays disposera de technologies d’IA matures et aura réalisé des avancées majeures dans les systèmes intelligents inspirés par le cerveau. Elle hébergera les centres d’innovation leaders en la matière. L’intelligence artificielle pénétrera toutes les sphères (production, gouvernance sociale, défense) et apportera dix mille milliards de yuan (CHF 1’500 mia).

Pour atteindre ses objectifs, la Chine mise sur plusieurs domaines d’action, comme la recherche, la formation et la réunion des talents du domaine, le développement de l’industrie de l’intelligence artificielle, sa pénétration dans les autres secteurs, dans la gouvernance étatique (gouverneurs, smart cities, transport, environnement) ou encore dans le militaire.

Pour guider ce développement, l’Etat chinois explique qu’il compte miser sur des financements publics à des entreprises, sur la promotion de pôles d’innovation orientés selon ses priorités, et sur le soutien à la collaboration entre des sociétés chinoises et des centres de recherche internationaux.

Dans les prochain épisodes de cette série, nous nous pencherons sur le rôle concret joué par les sociétés Baidu, Alibaba et Tencent - «L’équipe nationale de l’IA» - dans le plan chinois de s’établir comme leader de l’intelligence artificielle.

Tags
Webcode
DPF8_99937