Nuage en expansion

Oracle déploie son cloud en Suisse

| mise à jour

Oracle annonce l’ouverture prochaine de 12 nouveaux datacenters. L’un d’eux se situe en Suisse.

(Source: Oracle)
(Source: Oracle)

Oracle étend son infrastructure cloud en annonçant l’ouverture prochaine de 12 nouveaux datacenters, dont un en Suisse. Oracle devance sur ce point les leaders du cloud AWS, Microsoft Azure ou Google, lesquels n’ont pour l’heure pas de régions suisses dans le réseau de centre de données supportant leurs services cloud. Mais où se situera exactement le datacenter helvétique d’Oracle? Le fournisseur américain investit-il dans la construction de son propre centre de calcul en Suisse ou fera-t-il appel à celui d’un fournisseur tiers? Contacté par ICTjournal, une porte-parole d’Oracle déclare ne pas pouvoir dévoiler de détails pour le moment.

Outre la Suisse, les 11 autres nouveaux centres de données amenés à étoffer le cloud d’Oracle se situent en Chine, en Inde, au Japon, en Arabie Saoudite, à Singapour, en Corée du Sud et, pour l’Europe, à Amsterdam. Oracle ouvrira également deux nouveaux centres de données aux Etats-Unis «pour soutenir les charges de travail du département US de la Défense».

L’objectif annoncé d’Oracle est de renforcer sa position sur le marché des services SaaS, PaaS et IaaS, ainsi que de voir croître le nombre d’entreprises faisant appel à ses solutions blockchain, d’intelligence artificielle et de cybersécurité. Oracle précise que de plus en plus d’entreprises se tournent vers ses services cloud, aussi bien des grands comptes que des PME. Le fournisseur américain annonce compter des clients cloud dans plus de 195 pays.

Peu de revenus sur le segment IaaS et PaaS

Pour son dernier trimestre, Oracle communique des revenus de 1,1 milliard de dollars générés par ses solutions SaaS. Des chiffres à prendre toutefois avec des pincettes sachant que les revenus cloud présentés par Oracle ont déjà suscité des polémiques par le passé. Sur le segment des services IaaS et PaaS, Oracle annonce un revenu trimestriel de 396 millions de dollars. Soit une croissance de 20% en un an. Les services IaaS et PaaS ne représentent que 4% du chiffre d’affaires global du fournisseur. A titre de comparaison, le leader AWS annonçait 5,1 milliards de dollars pour le dernier trimestre 2017.

Webcode
DPF8_80364