Infrastructures cloud

Les revenus de Microsoft Azure et Google Cloud Platform bondissent mais AWS reste leader

| mise à jour

Sur le marché des services d'infrastructure cloud, Microsoft et Google ont vu leur chiffre d’affaires bondir au dernier trimestre 2017. Mais AWS, dont les revenus augmentent toujours, reste nettement devant en part de marché.

(Source: Dreaming Andy / Fotolia.com)
(Source: Dreaming Andy / Fotolia.com)

Google a pour la première fois donné une idée des revenus engrangés par ses activités cloud. Les services Google Cloud Platform, y compris les applications de la G Suite, rapportent 1 milliard de dollars par trimestre. Un chiffre communiqué par le CEO de la firme Sundar Pichai dans la cadre de l’annonce des résultats du dernier exercice fiscal de la maison-mère Alphabet.

Sundar Pichai a ajouté: «En nous basant sur les données publiées publiquement pour les douze mois clos en décembre 2017, nous pensons que Google Cloud Platform est le fournisseur majeur de cloud public dont la croissance est la plus rapide au monde.» Une affirmation difficile à vérifier, étant donné que Google ne précise pas l’ampleur de cette croissance sur un an. En outre, différents analystes estiment que la G Suite s’accapare une grande part de ces revenus. Rappelons l’absence de standardisation dans le calcul des revenus cloud, Gartner a déjà fait observer que les fournisseurs IT usent de stratagèmes pour ne pas faire trop pâle figure derrière le leader Amazon Web Services (AWS).

La part de marché d’AWS reste stable

En se concentrant sur les seules offres de services d’infrastructure cloud, c’est Microsoft (Azure) et non Google qui profiterait de la plus forte croissance. En effet, le cabinet Canalys estime que sur ce marché, le chiffre d’affaires de Microsoft Azure a augmenté de 98% au dernier trimestre 2017 et celui de Google de 85%. C’est mieux que les 45% d’Amazon Web Services (AWS), dont la croissance reste toutefois remarquable compte tenu de sa domination du marché. Les 5,1 milliards de dollars de revenus annoncés par AWS au dernier trimestre 2017 représenteraient, selon Canalys, à 32% de part de marché. Suivent Microsoft (14%) et Google (8%).

La part de marché d’AWS a même augmenté de 0,5% sur un an, selon Synergy Research. Qui estime que dans sa globalité, le marché des infrastructures cloud (IaaS, PaaS, cloud privé hébergé) a bénéficié d’une croissance de 46% entre fin 2016 et fin 2107.

Webcode
DPF8_79710