Orchestration de conteneurs

Une certification vient garantir l’interopérabilité de l'écosystème Kubernetes

| mise à jour

Délivrée par la Cloud Native Computing Foundation, la certification du programme «Certified Kubernetes Conformance» garantit la portabilité de conteneurs d’une plateforme à l’autre.

(Source: Binkski / Fotolia.com)
(Source: Binkski / Fotolia.com)

Kubernetes s’est petit à petit imposé comme l’orchestrateur de conteneurs le plus populaire. Le spécialiste de la conteneurisation d’applications Docker en a récemment pris conscience, l’intégrant nativement à son Enterprise Edition. Kubernetes est également devenu l’orchestrateur de choix aux yeux de Microsoft. Alors que Cisco et IBM ont dévoilé des solutions orientées cloud hybride basées sur cet orchestrateur en vogue.

Kubernetes étant open source, les différents fournisseurs qui font appel à l’orchestrateur peuvent l’adapter à leur guise. Le risque étant que les workloads en conteneurs gérés par des déclinaisons de Kubernetes ne soient plus compatibles avec d’autres versions. La portabilité de conteneurs d’une plateforme à l’autre s’en verrait dans certains cas compromise.

Pour une expérience stable et homogène

Un programme de certification garantissant l’interopérabilité de l’écosystème Kubernetes a ainsi vu le jour. Délivrée par la Cloud Native Computing Foundation, la certification du programme «Certified Kubernetes Conformance» garantit que l'API Kubernetes complète fonctionne comme attendu, afin que les utilisateurs puissent compter sur une expérience stable et homogène.

Les produits de plus de 30 fournisseurs ont déjà passé les tests et bénéficient de la certification, dont notamment: Alibaba Cloud Container Service, Canonical Distribution of Kubernetes, Cisco Container Platform, Docker Enterprise Edition, IBM Cloud Private, Microsoft Azure ACS-Engine, Mirantis Cloud Platform ou encore Red Hat OpenShift.

Webcode
DPF8_68933