Basé sur Kubernetes

IBM tente à son tour de pousser l’adoption du cloud hybride

| mise à jour

La nouvelle plateforme IBM Cloud Private se base sur Kubernetes, l’orchestrateur de containers open source, et permet de profiter de capacités cloud natives sur une infrastructure on-premise.

Les ingénieurs d’IBM Shibani Raikar et Brad Hoover en train de tester la plateforme IBM Cloud Private. (Source: IBM)
Les ingénieurs d’IBM Shibani Raikar et Brad Hoover en train de tester la plateforme IBM Cloud Private. (Source: IBM)

IBM lance une nouvelle version de sa plateforme de cloud privé pour aider les entreprises à adopter une approche hybride. La solution IBM Cloud Private est conçue pour permettre aux entreprises de bénéficier sur site de capacités cloud natives, similaires à celles d’un cloud public, précise Big Blue, afin d'accélérer le développement d'applications. IBM Cloud Private promet aussi de faciliter l'intégration et la portabilité des charges de travail au cours d’un processus de migration vers n'importe quel environnement de cloud. La plateforme est construite autour de Kubernetes, l’orchestrateur de containers open source en vogue, et supporte à la fois Docker et Cloud Foundry.

IBM Cloud Private peut fonctionner sur des infrastructures diverses, dont IBM Power Systems (adaptés aux besoins des technologies d’intelligence artificielle et d’informatique cognitive) et les systèmes IBM Hyperconverged basés sur Nutanix. La platefroem est aussi compatible avec les infrastructures de fournisseurs tiers dont Cisco, Dell EMC, Intel, Lenovo et NetApp. IBM Cloud Private permet également un déploiement via VMWare, Canonical et d'autres distributions OpenStack, ainsi que des serveurs bare-metal.

Avec cette plateforme, Big Blue suit la stratégie de plusieurs fournisseurs qui espèrent pousser l’adoption du cloud hybride. A l’instar du récent partenariat entre Google et Cisco.

Tags
Webcode
DPF8_66830