Pénurie de spécialistes

Le National accepte de remplacer les contingents de main-d'œuvre étrangère par un mécanisme plus souple

Le Conseil national a accepté une motion demandant d’adapter le mécanisme des contingents pour faciliter le recrutement de personnel qualifié d’Etats tiers. Il s’agit de ne pas limiter les sociétés actives dans des domaines de pointe. C’est le cas du secteur IT suisse qui fait face à une pénurie de personnel qualifié.

(Source: Services du Parlement 3003 Berne)
(Source: Services du Parlement 3003 Berne)

Une motion parlementaire visant à faciliter le recrutement de main-d'œuvre étrangère a été adoptée par la Conseil national, par 104 voix contre 74. Déposée en juin 2019 par l’ancien conseiller national Fathi Derder (PLR, VD), la motion a été reprise par Philippe Nantermod (PLR/VS). Lors de son intervention, ce dernier a expliqué que le modèle de contingentement dans la délivrance de permis de travail devait être mis à jour pour répondre aux besoins de l’économie.

En 2021, ces contingents se dénombrent comme suit: 8500 spécialistes en tout; 4500 peuvent bénéficier d'un permis B et 4000 d'un permis L. Ces permis sont distribués canton par canton pour moitié et sont dans les mains de la Confédération pour l'autre moitié. Un modèle qui, selon le parlementaire, limite les sociétés actives dans des domaines de pointe. C’est le cas du secteur IT qui, on le sait, fait face à une pénurie de personnel qualifié. La situation n’est pas près de se régler, notamment en Suisse romande, dans un contexte où les prestataires informatiques cherchent à augmenter leurs effectifs.

La motion acceptée par le National contre l'avis du Conseil fédéral plaide pour remplacer les contingents par un mécanisme plus souple. «Ces mécanismes peuvent être, par exemple, un contingent plus élevé, avec une possibilité d'échanges entre les cantons, ce qui est actuellement impossible, ou la levée du contingent pour certains secteurs. Je ne doute pas d'ailleurs que l'administration a d'autres idées lumineuses pour résoudre ce problème. Ces solutions sont indispensables», a expliqué Philippe Nantermod.

Tags
Webcode
DPF8_215996