Reconnaissance faciale

IA: La Chine étend sa surveillance aux malades du coronavirus

Avec l’épidémie du coronavirus qui frappe le pays, le gouvernement chinois appelle les entreprises à développer de nouveaux moyens de détection de la maladie, renforçant par la même occasion la surveillance de la population.

L'identification de la population malgré le port d'un masque sanitaire représente un défi pour l'IA. (Source: Weibo)
L'identification de la population malgré le port d'un masque sanitaire représente un défi pour l'IA. (Source: Weibo)

Il y a moins de deux ans, ICTjournal étudiait les ambitions de la Chine dans le domaine de l’intelligence artificielle et ses stratégies pour devenir le leader mondial du secteur. Il était alors question de voitures autonomes, de solutions médicales et de smart cities.

À l’heure où l’épidémie de coronavirus force le pays à se replier sur lui-même, en interrompant les chaînes de production ou en plaçant des cités entières sous quarantaine, certaines pratiques de surveillance des individus sortent de l’ombre, rapporte le média américain Reuters. Des intrusions qui seraient acceptées par la population au nom de la lutte sanitaire.

Une batterie d’initiatives IT pour tenter d’enrayer l’épidémie

Afin d’aider le gouvernement à identifier les personnes atteintes du coronavirus, Reuters explique que le ministère de l’Industrie a invité les entreprises à contribuer à la lutte contre l’épidémie. La société de reconnaissance faciale Megvii a ainsi expliqué qu’elle développait une nouvelle méthode basée sur l’IA et des caméras thermiques pour repérer et identifier les personnes atteintes de fièvre. De son côté, SenseTime, spécialisé dans la surveillance automatique de foules, déclare avoir construit un système similaire mais qui fonctionne avec les porteurs de masque de protection. Enfin, l'entreprise Zhejiang Dahua affirme qu'elle peut détecter les fièvres avec des caméras infrarouges avec une précision de 0,3°C.

Un robot de la police capable de vérifier la température des personnes situées à 5 mètres de distance. (Source: Weibo)

Quant aux compagnies ferroviaires, elles sont capables de fournir la liste des personnes assises à proximité d’un patient atteint du virus. Certaines app peuvent même indiquer aux utilisateurs s'ils ont emprunté un vol ou un train avec un porteur de la maladie, tandis que les services de cartographie en ligne peuvent afficher l'emplacement des bâtiments où vivent les patients infectés. Certaines villes utilisent même des drones pour répandre du désinfectant sur la population, en identifiant les zones sensibles à l'aide de l'IA.

Les masques de protection, obstacles à l’identification

Cependant, de nouveaux problèmes surgissent. Afin d’éviter la propagation du coronavirus, le gouvernement chinois a imposé le port d’un masque de protection dans plusieurs provinces. Seulement, lorsque la moitié du visage est cachée, les solutions de reconnaissance faciale traditionnelles (comme FaceID sur iPhone) ne fonctionnent plus correctement. Dès lors, les citoyens sont obligés de retirer leur masque pour déverrouiller leurs téléphones ou payer leurs courses.

Tags
Webcode
DPF8_169397