Banque mobile

Explosion du nombre de clients suisses de la néo-banque Revolut

| mise à jour

La néo-banque britannique Revolut fait un tabac en Suisse. Elle compte aujourd’hui près de 250’000 clients helvétiques, soit plus du double que début 2019.

(Source: Revolut)
(Source: Revolut)

Les néo-banques séduisent toujours plus de Suisses. Et la britannique Revolut mène la danse, avec près de 250’000 clients, selon les récents chiffres communiqués à la Handelszeitung. La banque mobile a ainsi gagné quelque 180’000 clients helvétiques en 2019.

La taille de la clientèle suisse de Revolut serait comparable à celle de la banque Cler ou de la Banque Cantonale de Lucerne, selon la Handelszeitung. Revolut suscite notamment l'intérêt car elle ne soustrait aucun frais de tenue de compte, les frais de transactions en devises étrangères sont en outre minimes. Depuis fin 2018, Revolut a certainement attiré des clients suisses en permettant à ces derniers de mettre des francs suisses sur leur compte (à lire >> Le cadeau de Noël de la banque numérique Revolut à ses clients suisses).

Aux côtés de Revolut, l'application Zak de la banque Cler, la fintech suisse Neon et l'allemande N26 sont aussi présentes sur le marché suisse des néo-banques. Zak comptait environ 14’000 clients fin 2018 alors que Neon vient d'annoncer avoir passé la barre des 10’000 utilisateurs. Une néo-banque suisse supplémentaire, Yapeal, devrait être lancée courant 2020 par des ex-banquiers d’UBS. Selon la Handelszeitung, contrairement aux acteurs actuels du marché, Yapeal ne se reposera pas sur un partenariat avec une banque classique car elle bénéficiera de la nouvelle «licence fintech» de la FINMA.

L’attrait pour ces dernières peut aussi s'expliquer par l’insatisfaction des Suisses concernant l’offre mobile des banques traditionnelles (à lire >> Les Suisses veulent un meilleur mobile banking quitte à passer chez une néo-banque).

Tags
Webcode
DPF8_155575