Accréditation FIDO

Pour certifier leurs systèmes biométriques, les fournisseurs devront aller à Caen, Denver… ou Martigny

| mise à jour

L’Idiap est l’un des trois centres dans le monde accrédités par l’alliance FIDO pour tester des systèmes biométriques dans le cadre de leur processus de certification. L’institut de recherche de Martigny a formé des collaborateurs et investi dans son centre de biométrie pour décrocher son accréditation.

L’Institut de recherche Idiap a obtenu la certification de son centre de biométrie par l’alliance FIDO. L’institut établi à Martigny est l’un des trois centres habilités par FIDO à tester des systèmes biométriques dans le cadre de son programme de certification, avec Elitt à Caen (France) et iBeta à Denver (Colorado, USA).

L’alliance FIDO qui fait autorité regroupe de nombreuses entreprises dont les GAFAM et les fournisseurs de systèmes de paiement Visa, Mastercard, et PayPal. Elle travaille au développement de standard permettant de se passer de mots de passe - les solutions biométriques en font naturellement partie.

Retour sur investissement?

L’accréditation FIDO est le fruit d’un travail de longue haleine démarré il y a plus d’une année, explique l’Idiap. L’insititut de Martigny spécialisé dans l’intelligence artificielle a formé des collaborateurs et investi dans les installations de son centre de biométrie avec les soutien de la Loterie romande.

Mais l’investissement devrait aussi rapporter de l’argent vu que les fournisseurs devront payer l’institut pour faire tester leurs systèmes. «Nous allons faire en sorte que les rentrées compensent le financement de départ, et peut-être qu’elles financent les recherches menées à l’Idiap», confie Sébastien Marcel, responsable du Swiss Center for Biometrics Research and Testing de l’Idiap, joint au téléphone par ICTjournal.

Un laboratoire de tests biométrique dans une salle dédiée a été créé. Il héberge le matériel d’acquisition des données, ainsi que les différents outils, tels que les masques pour tester les attaques visant à berner les systèmes de reconnaissance faciale.

Comment cela fonctionne?

Le programme de FIDO permet aux fournisseurs de faire certifier leur solution pour un usage commercial sans avoir à passer par un processus de due diligence avec chaque partenaire technologique. Pour obtenir leur certification, ils pourront désormais s’adresser à l’Idiap qui testera tant la performance de leur système biométrique (le taux d’erreur de reconnaissance) que sa vulnérabilité (la facilité de le tromper) dans les conditions d’utilisation décrites par le fournisseur. Sur la base du rapport de l’Idiap, l’alliance FIDO décidera si elle certifie le système.

«L’absence de standards a longtemps été un problème dans le domaine biométrique, forçant les professionnels de la sécurité à s'y plonger non seulement pour comprendre les éléments qui sont importants mais aussi pour évaluer les fournisseurs sur ces caractéristiques. Un programme de certification impartial basé sur l'Alliance FIDO accélère l'évaluation des solutions pour les entreprises, mais facilite également leur adoption en fournissant des garanties aux décideurs qu’ils font le bon choix», explique Frank Dickson, Research Vice President chez IDC.

Tags
Webcode
DPF8_137986