Conférence SAPPHIRE NOW

Cloud, parcours clients, licences: les principales annonces de SAP

| mise à jour

Lors de sa conférence annuelle, SAP a annoncé un data warehouse dans le cloud basé sur HANA, des modèles élaborés avec les hyperscalers pour simplifier la migration dans leur cloud, une plateforme unifiée pour les donnés clients et la révision attendue des licences pour les accès indirects.

SAP mise sur le cloud public, il en a fait la démonstration lors de sa conférence annuelle ces derniers jours en Floride. Avant de revenir sur les principales annonces, il est utile de se pencher sur l’importance du cloud dans la stratégie de l’éditeur. Fin avril, lors de la parution de ses résultats au premier trimestre, SAP expliquait aux investisseurs vouloir tripler ses revenus et atteindre une marge brute de 75% dans le cloud à l’horizon 2023. Comment? En abandonnant Oracle, en standardisant la plateforme et l’infrastructure, et en augmentant la part de cloud public par rapport au cloud privé.

Services cloud basés sur HANA

Maintenant les annonces. SAP lance des services cloud exploitant sa base de données HANA. «Une base de données trop bonne pour la limiter aux seules applications SAP», a vanté Hasso Plattner, co-fondateur de l’éditeur allemand.

Premier service à faire partie de la nouvelle offre, un entrepôt de données dans le cloud facturé à l’usage. Baptisé SAP Data Warehouse Cloud, le service s’appuie sur HANA et permet des intégrations hybrides avec l’entrepôt BW/4HANA et d’autres sources de données. «Nous l’avons conçu avec un principe en tête: la simplicité de sorte que non seulement les professionnels IT, mais tout un chacun puisse travailler avec des données», explique Gerrit Kazmaier, Responsable gestion et analyse des données chez SAP.

Migration facilitée dans AWS, Google Cloud et Azure

SAP a également dévoilé son projet Embrace, un programme de collaboration avec les principaux hyperscalers - Microsoft Azure, Amazon Web Services, Google Cloud - et des prestataires de services globaux. L’objectif, proposer aux clients un modèle unique pour leur transition dans le cloud public. L’éditeur partant du constat que les différentes opinions des fournisseurs et l’absence de modèle commun ou d’architecture de référence supportée comptent parmi les défis des entreprises qui veulent migrer dans le cloud.

Le programme Embrace comporte ainsi divers éléments: des services cloud permettant d’intégrer et de gérer des systèmes SAP et tiers opérant dans le cloud ou on premise, des architectures de référence intégrant tant les composants de SAP que ceux du fournisseur cloud, des roadmaps approuvées créées avec les hyperscalers et les prestataires, et des services d’accompagnement fournis par SAP.

Plateforme unifiée pour les données clients

Les annonces de SAP ne concernent pas uniquement le cloud. La firme a également présenté des solutions tant côté expérience employé (La solution RH de SAP intègre la gestion de l’expérience employé) que côté expérience client.

Collectées et réparties dans de multiples systèmes, les données clients sont en effet un casse-tête pour les entreprises qui cherchent à les exploiter. Pour remédier à cette problématique qui touche aussi les environnements SAP, l’éditeur lance la Customer Data Platform. Le fournisseur allemand s’appuie sur ses diverses solutions d’engagement client et sur les capacités de Gigya, une entreprise spécialisée dans la gestion des identités et préférences clients, qu’elle a acquise en 2017. «SAP entend connecter les silos de données clients provenant de solutions SAP et non-SAP, en intégrant les données de chaque point de contact - numérique ou physique - à chaque étape du parcours client - de l'engagement initial à la promotion de la marque», explique l’éditeur qui promet que la plateforme veillera à la transparence et à la protection des données clients.

Une intégration qui réjouit le DSAG, le puissant groupe des utilisateurs SAP germanophones: «Ariba, Hybris, Concur, Fieldglass, Callidus, et plus récemment Qualtrics: la politique d'acquisition de SAP a entraîné ces dernières années un besoin massif de relier les systèmes et les données de base. […] Nous avons déjà informé SAP que l'intégration des différents composants n'est toujours pas satisfaisante. De notre point de vue, il y a des signes que SAP travaille déjà à une intégration plus poussée et, comme annoncé chez SAPPHIRE, offre une première solution dans le domaine de la gestion des clients avec le Customer Data Cloud.»

Nouveau modèle de licence pour les accès indirects

Des nouveautés aussi côté licences, la pression exercée par les grands clubs d’utilisateurs SAP portant enfin ses fruits. L’éditeur a ainsi refaçonné son modèle de licences pour les accès indirects, c’est-à-dire les accès aux applications SAP par des logiciels tiers. Indépendamment de leur contrat existant, les clients peuvent notamment passer à un modèle tarifaire basé sur les documents à valeur ajoutée, tels que les commandes et les factures. Une autre option permet d’obtenir un rabais de 90% sur le nombre total de documents relatifs à la facturation, explique le DSAG.

Tags
Webcode
DPF8_138108