Messagerie

Comment Swisscom veut contrer la toute puissance de Whatsapp

| mise à jour

Swisscom compte introduire cette année un service de messagerie basé sur le standard RCS, amené à remplacer le SMS. Permettant entre autres des tchats en groupe et des appels vidéo, ce standard est la nouvelle arme des opérateurs contre la domination de Whatsapp.

(Source: Tatsianama / iStock.com)
(Source: Tatsianama / iStock.com)

Swisscom ne baisse pas les armes contre l’insolente domination de la messagerie Whatsapp, qui a presque relégué les SMS aux oubliettes… A l’instar d’autres opérateurs dans le monde, le géant bleu espère revenir dans la course sur le segment de la messagerie en introduisant d’ici la fin de l’année le standard appelé à remplacer le SMS, à savoir le RCS (Rich Communication Service). L’information a été relayée par plusieurs médias helvétiques, se basant sur un article de la NZZ am Sonntag.

Selon des chiffres publiés par Comparis.ch en 2018, en Suisse, trois utilisateurs de smartphone sur quatre utilisent une application de messagerie instantanée pour communiquer par écrit. 91% d’entre eux ont recours à Whatsapp. A l’instar de la populaire application de messagerie, le protocole de communication RCS permet de tchater en groupe, de transférer des fichiers et de réaliser des appels audio ou vidéo. Swisscom espère ainsi probablement que ses usagers abandonneront Whatsapp au profit de ce système qui présente de plus l’avantage de l'interopérabilité, les utilisateurs n’étant pas obligés d’employer une même application. Le leader des opérateur suisses prévoit aussi d’y intégrer par la suite des fonctionnalités de paiement par carte de crédit, Twint ou via la facture mensuelle. Le géant bleu met aussi en avant l’aspect de la confidentialité des données utilisateurs, les données de Whatsapp étant stockées chez Facebook, propriétaire de l’app de messagerie. Une problématique qui pousse des particuliers et des organisations à opter pour des alternatives plus sûres. C’est entre autres le cas de la Confédération, qui a condamné Whatsapp au profit de l’app suisse Threema.

Swisscom avait déjà l'intention de lancer son service RCS en 2018. En juin dernier, la société a annoncé qu'elle avait dans cette optique initié une collaboration avec Google, dont l’application Android Message a été lancée pour favoriser l'émergence du nouveau standard RCS.

Tags
Webcode
DPF8_135215