Messagerie

La Confédération condamne Whatsapp au profit de l’app suisse Threema

| mise à jour

Pour que ses collaborateurs cessent d’utiliser Whatsapp à titre professionnel, la Confédération introduit l’alternative suisse Threema Work.

(Source: Béatrice Devènes/Threema)
(Source: Béatrice Devènes/Threema)

Des employés de la Confédération dont des conseillers fédéraux avaient pris l’habitude de se servir de Whatsapp dans un cadre professionnel. L’Aargauer Zeitung révélait l’info en juin dernier, soulignant que l’utilisation de la populaire app de messagerie appartenant à Facebook n’était pas réglementée au sein de l’administration fédérale. Consciente des implications de telles habitudes de communication en matière de protection des données, la Confédération a décidé de se doter d’une alternative donnant des garanties au niveau de la sécurité des données.

Le site spécialisé inside-it.ch révèle que le choix s’est porté sur Threema Work, la solution suisse également déclinée sous forme de client web, cryptée de bout en bout et conforme au RGPD. «L'Office fédéral de l'informatique (OFIT) met Threema Work à la disposition de tous ses clients au sein de l'administration fédérale qui possèdent un smartphone géré», a ainsi déclaré une porte-parole de l'OFIT au média alémanique. D’autres applications de communication continuent d’être autorisées au niveau interne, c’est par exemple le cas de Skype. Quant à Whatsapp, son utilisation n’est permise que dans un cadre privé à moins qu'un département ne l'interdise.

Tags
Webcode
DPF8_125810