Approvisionnement

Nestlé y croit: la blockchain révolutionne la traçabilité des produits

| mise à jour

Après plusieurs mois d’essais avec la blockchain, Nestlé persiste et compte mettre cette technologie au service de la traçabilité des produits. Des tests avec des consommateurs sont prévus cette année.

Nestlé envisage de faire appel à des codes QR et la blockchain pour la traçabilité des produits.
Nestlé envisage de faire appel à des codes QR et la blockchain pour la traçabilité des produits.

Cette année, Nestlé compte poursuivre de plus belle ses expérimentations avec la blockchain. En 2017, le géant de l’agro-alimentaire basé à Vevey rejoignait Unilever et les supermarchés américains Walmart dans le cadre de l'initiative IBM Food Trust. Il s’agissait alors d’identifier de nouveaux domaines dans lesquels la chaîne d'approvisionnement mondiale pouvait bénéficier de la blockchain. Même si pour certains analystes, la traçabilité n’est pas la killer app de la blockchain, Nestlé continue d’y croire.

Relatant à l’agence de presse AWP les essais de Nestlé avec la technologie des registres distribués, le Monsieur blockchain de la firme, Benjamin Dubois, explique que les premiers tests au service de la traçabilité ont motivé une extension de l’opération. Cette fois en y intégrant d'autres fournisseurs mais aussi des consommateurs. Aucune date de déploiement en production n’est toutefois avancée. Nestlé envisage de faire appel à des codes QR placés sur les étiquettes des produits, afin de permettre aux consommateurs de procéder à un scan via leurs smartphones et connaître différentes informations. Par exemple la date de récolte ou de transformation des produits, l'identité de l'usine qui s'en est chargée ou encore les certificats d'éthique attribués aux producteurs.

Webcode
DPF8_123590