Vidéo

Les robots de la nouvelle usine ABB de Shanghai seront principalement fabriqués par… des robots

| mise à jour

L’industriel helvético-suédois ABB investit 150 millions de dollars dans une nouvelle usine, en Chine. Combinant intelligence artificielle et automatisation à l’extrême, elle doit, dès 2020, proposer la flexibilité nécessaire à satisfaire les exigences du plus gros marché mondial de la robotique.

Projection 3D de la future usine ABB de Shanghai (Source: ABB)
Projection 3D de la future usine ABB de Shanghai (Source: ABB)

Des robots collaboratif, de l’intelligence artificielle, un jumeau numérique… ABB investit 150 millions de dollars pour faire de sa nouvelle usine chinoise un modèle d’automatisation et de flexibilité. Ce 27 octobre le groupe helvético-suédois a en effet annoncé son intention de mettre en service «d'ici la fin de l'année 2020 [...] l'usine du futur la plus avancée et durable sur le plan environnemental», à Shanghai. Avec «ce centre à la pointe du progrès où les robots fabriquent des robots», la multinationale réalisera les prédictions de certains livres et films de science-fiction.

Employant plus de 18’000 employés en Chine, dont 5’000 à Shanghai, ABB espère ainsi asseoir sa domination dans l’empire du milieu, plus gros marché mondial de la robotique (un robot sur trois vendus dans le monde en 2017 est allé en Chine selon l’entreprise). Intégralement modélisée sous forme de jumeau numérique, ce nouvel outil de production agile devrait permettre au groupe de fabriquer des engins très différents, voire sur-mesure.

«ABB est fier d'aider ses clients en Chine et dans le monde entier avec des solutions qui tirent pleinement parti des dernières technologies pour relever les défis de la personnalisation de masse, des cycles plus rapides et des changements constants qui sont devenus la norme, même dans ses propres usines», commente Sami Atiya, président de la division Robotic and Motion de l'entreprise dans un communiqué. Pour arriver à cette flexibilité, des chariots se déplaceront de façon autonome entre différents îlots pour mettre à disposition des robots de fabrication les pièces dont ils auront besoin.

Cette numérisation de l’usine associée à la technologie maison ABB Ability Connected Services doit aussi fournir aux responsables de production et aux chargés de maintenance des informations sur l’état et les performances des robots dans l’usine à travers «des tableaux de bords intuitifs», afin d’anticiper les pannes et «d'éviter des temps d'arrêt coûteux» mais aussi pour optimiser la consommation énergétique. Par ailleurs, le roboticien zurichois va étend le centre de R&D qu’il avait déjà à Shanghai, à côté de cette future usine, avec la volonté de rester à la pointe sur «les innovations numériques et les progrès de l'intelligence artificielle».

Webcode
DPF8_113466