Renouvellement de système

La Confédération va renouveler le système de saisie des données biométriques

| mise à jour

Le Conseil fédéral prévoit de renouveler la plateforme système de saisie des données biométriques à l’horizon 2020. Les coûts globaux se montent à environ 46 millions de francs.

Les coûts globaux du renouvellement se montent à environ 46 millions de francs. (Source: admin.ch)
Les coûts globaux du renouvellement se montent à environ 46 millions de francs. (Source: admin.ch)

Le système actuellement utilisé pour saisir des données biométriques aura atteint la limite de sa durée de vie dans quelques années. Par conséquent, le Conseil fédéral prévoit de renouveler la plateforme de saisie des données biométriques. Effectuée dans le cadre du programme ESYSP, la mise en service de la nouvelle plateforme est prévue pour 2020, en Suisse comme à l'étranger. Les coûts globaux du renouvellement se montent à environ 46 millions de francs.
 
Mise en service en 2010, l'actuelle «plateforme système eDocuments» sert à saisir des données biométriques telles que les empreintes digitales et la photographie du visage. La plateforme est utilisée pour établir les passeports et les cartes d'identité suisses (ISA), les visas (ORBIS), les titres de séjour biométriques (SYMIC) et les documents de voyage pour étrangers (ISR). Environ 1,5 million de saisies sont effectuées chaque année. Étant donné le nombre élevé de sites concernés à travers le monde, la mise en service à l'étranger sera échelonnée sur une période d'un an.
 
Placé sous la direction du Secrétariat d'État aux migrations, le programme ESYSP dictant le renouvellement du service verra la participation de l'Office fédéral de la police (fedpol), du Département fédéral des affaires étrangères, du Corps des gardes-frontière ainsi que les services cantonaux compétents.

Webcode
9744

Kommentare

« Plus