AR communautaire et publicitaire

Snapchat veut distancer Facebook avec une bibliothèque de filtres en réalité augmentée

| mise à jour

Bien décidé à continuer d’innover pour contrer Instagram et sa maison-mère Facebook, Snapchat a lancé une bibliothèque de filtres en réalité augmentée (AR). De son côté, Facebook teste les pubs en AR sur son fil d’actualité.

Snapchat innove encore, en lançant Lens Explorer, une bibliothèque de filtres en réalité augmentée (des Lenses dans le jargon de l’app). Une sorte d’app store pour ce type de contenus, lesquels sont proposés pour l’heure gratuitement et générés par la communauté. Dans un premier temps disponibles uniquement sur l’app iOS, les filtres du Lens Explorer peuvent en effet être élaborés par qui le souhaite à l’aide de Lens Studio, logiciel lancé fin 2017. Plus de 100’000 Lenses ont déjà été imaginés par les Snapchatters, pour un total de plus de 2,5 milliards de vues. Ces filtres en réalité augmentée (AR) ont notamment été mis en ligne par des influenceurs ou designers souhaitant faire leur promotion et donner vie à leurs créations. Selon le site spécialisé The Verge, aucun filtre AR sponsorisé n'apparaîtra dans l'explorateur, du moins pour le moment. Un programme officiel des créateurs de filtres, offrant un support technique et des opportunités de revenus non spécifiés, est toutefois évoqué par le média.

Facebook teste les pubs en réalité augmentée

Avec Lens Explorer et Lens Studio, Snapchat prend à nouveau une longueur d’avance suir Instagram et sa maison-mère Facebook qui, ces dernières années, a régulièrement calqué de nouvelles fonctionnalités sur celle de l’app concurrente de la société Snap Inc. Facebook vient d’ailleurs de faire savoir que des annonces en réalité augmentée seront diffusées sur son fil d’actualité. Le réseau social a franchi ainsi une étape de plus dans l’utilisation de l’expérience AR, après l’intégration de la réalité augmentée dans l’expérience proposée par les marques via Facebook Messenger. Testée pour l’heure exclusivement auprès des utilisateurs US, la nouveauté permet aux marques de générer des liens ouvrant la caméra du smartphone de l’utilisateur. Ce dernier pourra essayer virtuellement un produit, qu’il s’agisse de maquillage ou de lunettes de soleil, par exemple, selon un procédé déjà proposé par Snapchat avec ses formats de publicité sous forme de filtres AR.

Webcode
DPF8_100193