C'est non

Le Conseil des Etats rejette la création d’un visa pour start-up

| mise à jour

Le Conseil des Etats a rejeté une motion déposée par le conseiller national Ruedi Noser (PLR, Zurich) demandant la création d’un visa spécial pour start-up.

A 20 voix contre 13 et 7 abstentions, les Etats ont rejeté une motion parlementaire demandant la création d’un visa spécial destiné aux fondateurs de start-up. Le conseiller national Ruedi Noser (PLR, Zurich) avait déposé début mars ladite motion proposant la création d’un permis de travail destiné aux étrangers souhaitant fonder une entreprise en Suisse. Le texte suggérait la création d’une «procédure d'admission non bureaucratique et des conditions d'admission aussi simples que possible afin d’inciter les esprits innovants à s'installer dans notre pays».

Le texte n’a donc pas su séduire les Etats, qui ont décidé de suivre les recommandations émises en mai par le Conseil fédéral. En effet, ce dernier avait estimé que les ressortissants de l'UE ou de l'AELE créant une entreprise en Suisse bénéficiaient d’ores et déjà d'un accès facilité au marché du travail helvétique. Le Conseil fédéral ajoutait en outre, qu’une autorisation d'exercer une activité indépendante pouvait actuellement être octroyée à un ressortissant d'un Etat tiers à certaines conditions. Le Conseil fédéral concluait en précisant que ces conditions s'appliquaient également à la création d’une start-up.

Ruedi Noser a confié sa déception lors d’un tweet. Selon lui, l’avenir n’a aucune majorité à Berne.

Webcode
DPF8_44455