Blockchain

UBS et Credit Suisse rejoignent une alliance pour décliner Ethereum dans l’entreprise

| mise à jour

Plusieurs acteurs majeurs de la banque et de la technologie lancent l'Enterprise Ethereum Alliance, avec l’objectif de développer une déclinaison privée de la plateforme blockchain de contrats intelligents répondant aux besoins des entreprises.

Un groupe de grande entreprises de la banque et de la technologie s’allient pour rendre la plateforme blockchain Ethereum compatible avec les besoins des entreprises. Lancée officiellement hier, l’Enterprise Ethereum Alliance se focalisera sur le développement de spécifications permettant de développer des applications privées d’Ethereum avec davantage de confidentialité et d’extensibilité que le réseau Ethereum public. L’alliance regroupe une trentaine de sociétés, dont les banques Credit Suisse, UBS, JP Morgan, ING et Santander, et les acteurs technologiques Microsoft, Intel, Accenture et Wipro.

Développé par Vialik Buterin, Ethereum est une plateforme décentralisée permettant d’exécuter de façon fiable des contrats intelligents sur la base du blockchain. Ces contrats intelligents sont en quelque sorte des applications s’exécutant automatiquement dès lors que certaines conditions sont remplies. Par exemple, le paiement d’un fournisseur au moment où le transporteur atteste de la livraison de la marchandise. Bien que la plateforme Ethereum soit fondamentalement conçue comme un réseau public, Vialik Buterin voit d’un bon oeil le développement d’une déclinaison privée: «Le projet Enterprise Ethereum Alliance peut jouer un rôle important en standardisant les approches de confidentialité et de permissions et en fournissant des algorithmes de consensus alternatifs pour améliorer l’emploi d’Ethereum dans le contexte de l’entreprise. La contribution du projet et de ses membres en termes de ressources devrait accélérer l’avancement de l’écosystème Ethereum de manière générale.»

L’Enterprise Ethereum Alliance n’est pas la première alliance d’entreprises en matière de blockchain. Plusieurs grandes banques - parmi lesquelles à nouveau UBS et Credit Suisse - ont formé fin 2015 un consortium autour de R3 pour mettre en place des protocoles et des normes pour l'utilisation du blockchain dans les services financiers. Pour beaucoup de commentateurs, le lancement de la nouvelle alliance vise surtout à proposer aux entreprises une alternative au projet open source Hyperledger, une autre alliance multi-sectorielle dans laquelle IBM s’investit particulièrement.

Tags
Webcode
DPF8_28846