On-premise vs off-premise

Plus d’un tiers des firmes optent pour le cloud quand leur datacenter atteint ses limites

| mise à jour

Selon un rapport de 451 Research, quand leur datacenter atteint ses limites, les entreprises préfèrent opter pour la colocation ou le cloud que d’étendre leur propre infrastructure.

Que font les entreprises quand leur centre de données s’approche du maximum de ses capacités? Dans un récent rapport, le cabinet d’étude 451 Research indique que c’est quand leur datacenter atteint 75% de ses capacités d’utilisation que les firmes commencent à évaluer les alternatives à même de répondre à leurs besoins supplémentaires. Selon le rapport, elles finissent alors par se tourner de préférence vers un modèle de colocation de centre de donnée ou vers un fournisseur cloud, plutôt que d'opter pour investir dans l’extension de leur infrastructure sur site.

La majorité décide de moderniser son infrastructure existante

Si au second trimestre 2015, la décision la plus courante (dans 62% des cas selon 451 Research) a consisté à moderniser l’infrastructure existante pour optimiser l’espace et la puissance de calcul, plus d’un tiers des entreprises se sont laissé tenter par des offres cloud (IaaS, PaaS SaaS cloud privé) ou par la colocation en centre de calcul. Tandis qu’une firme sur quatre a investi dans la mise en place d’une nouvelle infrastructure. Pour Dan Harrington, directeur de recherche chez 451 Research, cette préférence pour colocation et les offres cloud s’explique car les entreprises «ont de plus en plus besoin d'être agiles en répondant aux besoins croissants de leurs activités.»

Toujours selon les données de 451 Research pour le second trimestre 2015, les fournisseurs cloud les plus souvent considérés par les 421 entreprises ayant participé à l’étude sont: Amazon, Microsoft, Salesforce, Rackspace et Google. Du côté des fournisseurs en offres de colocation, les plus souvent mentionnés sont: Equinix, AT&T, Sungard, entrylink Digital Realty Trust.  

Webcode
4497

Kommentare

« Plus