Alliances

VMware en communion avec Google dans le cloud et Microsoft sur les terminaux

| mise à jour

Un projet commun de VMware et Microsoft va permettre la gestion d’apps pour appareils sous Windows 10 via Airwatch. Alors que les clients de vCloud Air peuvent se servir de Google Cloud Storage.

Présentation de Project A2, projet commun de VMware et Microsoft, sur la scène de VMworld 2015. (Quelle: VMware)
Présentation de Project A2, projet commun de VMware et Microsoft, sur la scène de VMworld 2015. (Quelle: VMware)

A l'occasion de la conférence VMworld, le spécialiste de la virtualisation VMware et Microsoft ont témoigné d’un net rapprochement. Jim Alkove, vice-président de Microsoft Enterprise & Security et le vice-président de VMware Sanjay Poonen sont apparus ensemble devant l’auditoire pour lever le voile sur leur Project A2. Ce dernier combine la solution de gestion de la mobilité AirWatch de VMware avec son logiciel App Volumes, lequel sert à déployer des applications sur des postes de travail virtuels. Encore en pré-version, Project A2 va aider les entreprises à adopter Windows 10, en facilitant le transfert d’applications de précédentes versions de Windows vers l'environnement de Windows 10 (avec App Volumes). Ensuite, avec Airwatch, les départements IT pourront mettre à disposition et gérer les droits d’accès aux apps en fonction des profils utilisateurs.

Google Cloud Storage accessible aux utilisateurs de vCloud Air

Microsoft n’est pas le seul géant des TIC avec qui VMware s’acoquine. VMworld a en effet aussi été l’occasion d’annoncer le renforcement du partenariat dans le cloud entre VMware et Google. Après avoir rendu disponible, en janvier dernier, des services de Google Cloud Platform aux clients se son cloud vCloud Air, VMware leur propose désormais aussi de profiter du service cloud de stockage de données Google Cloud Storage. Ce service permet aux entreprises de stocker des données au sein de l'infrastructure de Google, données pouvant interagir, via une API, avec n’importe quelle application écrite dans un langage de programmation moderne, précise Google sur le blog dédié à sa plateforme cloud.

Webcode
4089

Kommentare

« Plus