Salaires

Les data scientists de Suisse gagnent beaucoup plus que leurs confrères européens

| mise à jour

La Suisse se profile comme le pays idéal pour faire carrière dans la science des données. ICTjournal propose un comparatif des salaires suisses et européens pour plusieurs professions du domaine.

(Source: Bluberries / iStock.com, Pixabay)
(Source: Bluberries / iStock.com, Pixabay)

Il n’y a pas photo: les data scientists de Suisse sont les mieux payés d’Europe. Publié par la plateforme de recrutement Big Cloud, le Data Science Salary Report 2019 Europe propose un aperçu des salaires médians par métiers et par pays dans le domaine de la science des données. Après conversion des salaires en euros (au 04/03/19), il apparaît que la Suisse offre les meilleures conditions salariales dans tous les métiers listés, par rapport à l’Allemagne, l'Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

 

Un paradis pour les chercheurs en science des données

L’écart de salaires le plus grand s’observe sur le segment de la recherche. Un chercheur en science des données employés en Suisse gagne 157’221 euros (salaire médian), soit presque 70’000 euros de plus qu’au Royaume-Uni, le deuxième pays sur ce segment.

Concernant les data scientists les moins expérimentés, le salaire médian en Suisse est de 87’001 euros, tandis qu’il se situe respectivement à 60’000 et 64’082 en Allemagne et au Royaume-Uni. La rémunération annuelle pour ce job ne dépasse pas la barre des 50’000 euros en Espagne, en France, en Italie et aux Pays-Bas.

Le Chief Data Scientist de Suisse est le mieux rémunéré

Le Chief Data Scientist actif en Suisse bénéficie du salaire annuel médian le plus élevé de la branche, avec 163’404 euros. Soit plus du double qu’en Espagne, en France et en Italie. Le Chief Data Scientist employé en Suisse a par ailleurs vu son salaire augmenter de 6 à 10% ces deux dernières années. C’est toutefois moins que le Senior Data Scientist (11-15% d’augmentation) et que le Machine Learning Engineer (21-25%).

Le réseau social Linkedin a classé le Data Scientist (ce héros du Big Data) comme job le plus prometteur de 2019 aux Etats-Unis. Les résultats du rapport de Big Cloud, basé sur un sondage mené auprès de 800 professionnels, montre qu’il s’agit aussi d’un job d’avenir en Europe et en Suisse. Les développeurs ne s’y trompent d'ailleurs pas, puisque se former en machine learning et en data science est aujourd’hui une priorité à leur aux yeux (Il est plus important pour les développeurs d’apprendre le machine learning qu’un nouveau langage). Dans cette optique, plusieurs formations de niveau universitaire en science des données existent déjà en Suisse (Un Bachelor en Data Science voit le jour en Suisse).

 

Tags
Webcode
DPF8_128589