Trafic de données

L’échange de données privées entre entreprises dépassera le trafic IP mondial d’ici 2020

| mise à jour

Une étude menée par Equinix montre que le volume généré par l’échange de données privées entre sociétés sera plus important que celui de l’internet public en 2020.

(Source: Stephen Coburn / Fotolia.com)
(Source: Stephen Coburn / Fotolia.com)

Selon le Global Interconnection Index, étude menée par le géant des datacenters Equinix, le volume généré par l’échange de données privées entre entreprises devrait presque doubler et devenir près de six fois supérieur à celui du trafic IP mondial d’ici 2020.

Cette étude fournit différents renseignements sur l’accélération de l’adoption de l’interconnexion dans différentes régions du monde et a pour but de montrer comment les entreprises mettent en place de nouveaux modes d’interaction avec leurs clients et partenaires. Il indique entre autres, une croissance annuelle générale de 45% de la capacité d’interconnexion installée, qui atteindra les 5’000 Tbps d’ici 2020 (contre 1’636 Tbps aujourd’hui). La capacité d’interconnexion installée surclassera ainsi, selon l’étude, le trafic IP mondial à la fois en termes de croissance et de volume. En outre, l’étude souligne que l’UE possédait une capacité d’interconnexion installée de 335 Tbps en 2016 et de 473 Tbps en 2017, chiffre qui devrait tripler d’ici 2020 et atteindre 1'451 Tbps.

Pour procéder à l’étude, publiée pour la première fois, les choix effectués par des milliers de fournisseurs de datacenters d’hébergement neutres et de membres de leurs écosystèmes ont été analysés à travers le monde, indique Equinix. La société prévoit la publication annuelle du Global Interconnection Index pour les années à venir. «Cet indice fera office de référence annuelle pour suivre, mesurer et prédire l’augmentation de la bande passante d’interconnexion mondiale», indique le géant des datacenters dans son communiqué.

Webcode
DPF8_53208