Crypto-monnaie

Facebook veut lancer son propre système de paiement

| mise à jour

Le géant du web projetterait de lancer un système de paiement basé sur sa propre crypto-monnaie. Celle-ci serait adossée à une monnaie gouvernementale afin d’éviter toute volatilité. Les internautes qui interagissent avec cette plateforme pourraient être rémunérés.

L'entreprise veut rendre sa crypto-monnaie utilisable partout sur le web. (Source: Simon / Pixabay.com)
L'entreprise veut rendre sa crypto-monnaie utilisable partout sur le web. (Source: Simon / Pixabay.com)

L’intérêt de Facebook pour la blockchain n’est plus un secret. Après avoir créé une division entière dédiée à cette technologie en 2018, le réseau social américain lorgnerait du côté des crypto-monnaies. Selon le Wall Street Journal, l’entreprise de Mark Zuckerberg est en train de recruter des dizaines d’entreprises financières et de plateformes commerciales dans le but de lancer son propre système paiement basé sur sa crypto-devise. Nom de code: Projet Libra. Ce projet consiste en une monnaie virtuelle qui pourrait servir aussi bien à des paiements entre usagers, des achats en ligne sur des sites tiers et à rénumérer les internautes pour leurs interactions sur la plateforme.

À la recherche d'investissements d'environ un milliard de dollars, Facebook aurait négocié avec des institutions financières, dont Visa, Mastercard et First Data Corp, société de traitement des paiements. Cet argent doit servir à garantir la stabilité de sa crypto-devise et d'éviter la forte volatilité qui affecte d’autres crypto-monnaie comme le bitcoin.

Une technologie globale et mainstream

L’entreprise ne se limiterait pas à son propre écosystème mais chercherait à développer une monnaie virtuelle utilisable partout sur le web. A l’image de Facebook Connect, qui utilise les identifiants Facebook pour se connecter sur un autre site, le réseau social envisage un mode de paiement permettant aux utilisateurs de régler leurs achats en ligne sur des plateformes tierces.

Une autre idée consiste à rétribuer avec cette nouvelle crypto-monnaie les internautes qui cliquent sur des publicités ou interagissent avec du contenu, à la manière d’un système de points de fidélité. Une façon de répondre aux critiques qui accusent l’entreprise de gagner des milliards sur le dos de ses utilisateurs selon le Wall Street Journal.

S'il réussit, le projet pourrait bien menacer la domination des cartes de crédits pour les paiements en ligne. Les organisme de crédit demandent généralement 2 à 3% de frais sur les transactions, là où Facebook les supprimerait. Avec plus d’un 1,5 milliard d’utilisateurs quotidiens et une croissance rapide du e-commerce, le réseau social américain pourrait devenir la première entreprise à imposer sa crypto-monnaie auprès du grand public.

Tags
Webcode
DPF8_137214